Alain Prost – Le Professeur de gestion – Les revenants 4

Talent, intelligence, caractère. Electricité palpable. D’un côté la réputation d’un métronome, «  le professeur » et de l’autre celle d’un éternel insatisfait, politique, voire manipulateur. Relations souvent tendues avec ses équipiers et ses chefs d’écurie. Alain Prost est doté d’une nature qui se refuse tellement à l’échec qu’elle semble ne pouvoir en endosser la moindre parcelle de responsabilité. Gestion difficile pour ses employeurs ou partenaires. D’autant que le talent dont il est porteur place l’échec à des niveaux très relatifs, de quoi constituer un palmarès satisfaisant pour nombre de pilotes.

Lire

1989 – Ferrari 640, la boîte surprise

De nos jours, le cockpit d’une monoplace ou l’habitacle d’une GT dépourvu de levier de vitesses et muni de palettes au volant est devenu une évidence d’une banalité confondante. Mais en 1989, lorsque Maranello présenta sa nouvelle Formule 1 atmosphérique

Lire

Circuit Paul Ricard – Grand Prix de France 1985

 Alors qu’un pilote français est l’un des favoris pour le titre mondial, le Grand Prix de France 1985 au Paul Ricard va–t-il enfin attirer le public en masse ? En tout cas, pour cette 9e édition sur le plateau varois les organisateurs

Lire

Ron Dennis – La chance sourit aux ambitieux

A l’inverse de ses confrères directeurs d’écurie, Ron Dennis se voyait avant tout comme un chef d’entreprise, ainsi qu’il le confiait il y a trente ans à Russell Bulgin (1) : « Je me considère – à juste titre, je l’espère – comme un bon manager. Pas seulement au sens chef d’équipe, comme on l’entend le plus souvent en F1, mais au sens le plus large, celui de responsable de toute une entreprise. […]

Lire

Grand Prix de France 1982

Classic Courses vous présente aujourd’hui un nouvel et jeune auteur : Benoit Casaert.  Non, il ne s’intéresse pas aux youngtimers . Il est  tombé tout petit dans un chaudron en forme de losange et, ma foi, il semble ne pas

Lire

Grand Prix d’Europe 1993

Il peut y avoir deux façons de lire l’Histoire, tout dépend de quel côté on se trouve. Le Grand Prix d’Europe 1993 disputé sur le circuit de Donington en est le parfait exemple. Ceux qui se noyèrent dans leurs certitudes

Lire