12 mai 2016

Wolfgang von Trips ( 04/05/1928 – 10/09/1961)

L’anniversaire de la naissance de Wolfgang von Trips est, pour François Blaise, l’occasion de nous rappeler une anecdote concernant ce pilote et de faire un retour en arrière avec sa visite, il y a quelques années au Musée de Horrem en compagnie d’Olivier Gendebien.

Le 4 mai 1928, il y a 88 ans naissait au château d’Hemmersbach à Horrem près de la ville de Cologne , Wolfgang Alexander Reichsgraf von Trips ( appelé plus facilement par ses amis du sport automobile Taffy ). Wolfgang était un homme de coeur, apprécié de tous. Une anecdote peu connue le concernant donne une idée de sa personnalité. Jean Hébert, ingénieur motoriste chez Renaut, copilote de Bernard Costen, colaborateur de l’Auto-Journal  était aussi pilote aux 24 heures du Mans 1958 sur Alfa Romeo. Victime d’un grave accident il gisait inanimé au milieu de la route, Taffy arrêta sa Ferrari lancée à pleine vitesse sur la ligne droite des Hunaudières pour le mettre en sécurité sur l’accotement. Cette histoire montre combien Wolfgang von Trips avait le sens de son devoir d’homme et de grand champion . Taffy avait cette aisance , ce charme qui en faisait l’idole de milliers de fanatiques de sport automobile , il était un sportif accomplit possédant un splendide sens de l’humour . Le destin a choisi la disparition tragique de Wolfgang von Trips à Monza le 10 septembre 1961 ainsi que de nombreux spectateurs. Taffy ne sera pas champion du monde, il s’en est allé rejoindre ses maîtres Rudi Carraciola et Bernd Rosemeyer. Il aurait pu les égaler .

François Blaise

W. von Trips 2


J’ai fait la connaissance d’Olivier Gendebien à l’occasion du Rallye du Maroc en 1953, il conduisait une Fiat 1100 améliorée par Conrero et avait débuté en sport auto par le rallye. Depuis une amitié s’était créée et nous avons eu l’occasion de nous revoir sur les circuits. Lorsqu’ Olivier a pris sa retraite, il habitait en Suisse et passait toujours par l’Alsace pour se rendre en Belgique. Il avait pris l’habitude de venir nous y saluer.

Olivier Gendebien était dans la vie un gentleman à la moralité irréprochable et avait reçu une grande éducation. Il pratiquait la course automobile pour son plaisir et avait les moyens d’acheter ses voitures. Il avait participé à de nombreuses disciplines du sport auto, comme les rallyes, les voitures de sport, et la F1.

En 1962 lorsqu’il prit sa retraite de pilote automobile je me suis posé deux questions à son sujet. La première pour quelle raison n’avait-il pas gardé en souvenir ses coupes et trophées ainsi que ses affaires de coureurs casques, combinaisons ? Je lui ai posé la question, et il me répondit qu’il n’était pas intéressé par les souvenirs et les biens de ce monde, il préférait en faire cadeaux à ses amis et fans.

françois blaise,olivier gendebien,wolfgang von trips,elfried flossdorf,reinold louis Fresque ornant l'entrée du musée Wolfgang Von Trips à Horrem

Olivier Gendebien avait écrit un livre en 1972 intitulé : « Olivier Gendebien quatre fois vainqueur au Mans ». C’était un témoignage personnel direct, sur une carrière traversée de personnages étonnants : Enzo Ferrari, Fangio, Moss, De Portago, Von Trips et bien d’autres. Ce qui m’étonna dans son livre à la page 178 c’était son jugement au sujet de Wofgang Von Trips qu’il décrivait comme un curieux personnage, un mélange de qualités et de défauts, il ne le portait pas trop dans son cœur. Cela était ma deuxième question, pour quelle raison avait-il un jugement négatif envers son ancien coéquipier décédé ? Je n’ai pas pu avoir une réponse à ce sujet.

françois blaise,olivier gendebien,wolfgang von trips,elfried flossdorf,reinold louisVers la fin de sa vie en 1995, Olivier me demanda un service personnel. Il souhaitait se rendre au musée Wofgang Von Trips et se recueillir sur sa tombe. J’ai été surpris par sa demande mais heureux pour lui et sa décision de se rendre en Allemagne.
françois blaise,olivier gendebien,wolfgang von trips,elfried flossdorf,reinold louisJe connaissais la secrétaire de Wofgang Von Trips madame Elfried Flossdorf qui était l’une des fondatrices du musée, c’est elle qui entretenait le musée avec Reinold Louis qui était l’auteur de livres sur Wofgang Von Trips. En novembre 1995 nous nous sommes donc rendus à Horrem sur invitation des responsables du musée. J’ai été surpris de voir Olivier Gendebien heureux de cette visite, il parlait de tous ses souvenirs de pilotes auto, il regardait avec attention ce musée, toutes ces photos, ces objets qui lui rappelaient succès et déboires. Olivier nous raconta sa course à la Targa Florio en 1961 ou il faisait équipe avec Wofgang Von Trips qu’ils gagnèrent avec beaucoup de chance à quelques kilomètres de l’arrivée.

J’ai été heureux d’avoir amené Olivier chez son ancien ami et coéquipier, c’était son souhait avant de disparaitre en octobre 1998. Mais le professionnalisme le plus accompli n’a jamais enlevé à Olivier Gendebien l’aristocratique et naturelle nonchalance de ses manières. Comme cela a été écrit dans un journal automobile, il y a, parmi les pilotes, les  »sportifs » et les  »artistes ». Olivier Gendebien faisait partie de ces derniers. françois blaise,olivier gendebien,wolfgang von trips,elfried flossdorf,reinold louis

 Olivier Gendebien signant le livre d'or du musée de Horrem
748323909Olivier Gendebien avec l'auteur lors du Tour de France Auto à Saintes Marie Aux Mines en 1957.
Epreuve qu'il remporta en 1957, 58 et 59 avec Lucien Bianchi comme coéquipier.

W. von Trips 3

François Blaise

Photos © François Blaise
Photos Wolfgang von Trips © DR
Publié par Classic COURSES le 26 janvier 2013 

 

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Visitez notre boutique en ligne :

Vos commentaires les plus récents :

  • christian sur Pedro et Ricardo Rodriguez – 2: “Madame Rodriguez quand elle venait à Pau suivre les courses de ses fils pour le Grand-Prix , se restaurait chez…Juin 25, 19:10
  • Olivier Rogar sur ELF : Et les ronds rouges arrivèrent – 1: “Jean-Marc Chaillet a publié d’autres livres par l’entremise du Palmier. Je pense aussi à toutes ces vidéos Elf qui dorment.…Juin 25, 18:16
  • Michel Delannoy sur ELF : Et les ronds rouges arrivèrent – 1: “C’est bon de réveiller des souvenirs pas si lointains mais que le temps à rendu un peu indistinct. Aux éditions…Juin 25, 12:24
  • Proust sur Pedro et Ricardo Rodriguez – 2: “« Je n’avais aucun talent de gestionnaire et lui aucun talent de rédacteur « . Ah oui ? Et qui donc possédait…Juin 25, 10:33
  • Michel Delannoy sur Ricardo et Pedro Rodriguez – 1: “Le petit frère s’appelle Alejandro. J’estime son age sur les quelques photos où il parait avec son père et ses…Juin 24, 20:07

D’autres articles à découvrir :

2 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

11 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

Contribuez à Classic-Courses

Pour raconter l’histoire de la course automobile, il nous faut du temps, de la documentation, des photos, des films, des contributeurs de tous âges et des geeks qui tournent comme des F1 !

Nous soutenir

Pour que notre aventure demeure bénévole et collaborative et que nous puissions continuer à écrire nos articles au gré de nos envies, en toute indépendance.