19 février 2024

Rétromobile 2024 – 5 : Rêves de marchands

Ces grands marchands, quelle que soit leur approche ou leur spécialité donnent matière à nos rêves. Business certes. Mais passion aussi. Toujours. Impossible de vivre ces métiers autrement et de réussir à ce niveau. Alors faisons un rêve.

Olivier Rogar

Gregor Fisken

Suivons Gregor Fisken, l’un des plus grands marchands du monde, qui nous accorde le temps d’une visite guidée dont nous retiendrons ici aussi cinq joyaux.  

Rétromobile 2024
Gregor Fisken – Rétromobile 2024 © Olivier Rogar – Classic Courses

L écurie Ecosse

A tout seigneur tout honneur, l’Ecurie Ecosse. Connaissons-nous d’autres exemples en Europe d’une écurie privée aussi glorieuse ? J’en appelle aux sagaces lecteurs de Classic – Courses.

Après avoir fait les beaux jours de l’histoire du sport automobile puis des manifestations historiques, nous pensons à Goodwood, le porteur et ses voitures sont en vente.  Cette écurie créée en 1951 à Edinbourg par un comptable David Murray et un ingénieur Wilkie Wilkinson a commencé avec trois Jaguar XK 120 puis des Type C et enfin Type D usine. Ses premiers pilotes furent Ian Stewart, Bill Donson et Sir James Scott-Douglas. Mais de nombreux autres leurs emboîtèrent le pas : notamment Jim Clark, Jimmy Stewart et Sir Jackie Stewart, les vainqueurs du Mans Ivor Bueb, Ron Flockhart et Ninian Sanderson. D’autres encore : Roy Salvadori, Innes Ireland, Jack Fairman.

L’écurie a remporté les 24 Heures du Mans à deux reprises en 1956 et 1957 et cessa ses activité au milieu des années 60 mais revint dans les années 80 puis à partir de 2011.

Transporteur Commer TS3 – 1960

Il fait la fierté de tout passionné écossais. Il a été construit chez Walter Alexander & Co à Falkirk – Scotland. Je peux vous dire que l’un des employés de Gregor me l’a bien fait remarquer . Il a été construit spécialement pour l’Ecurie Ecosse en 1960.

Jaguar Type C – 1952

La première Type C de L’Ecurie Ecosse pour Ian Stewart.

Jaguar Type D – 1956

La dernière Type D nez court de l’Ecurie Ecosse. Pilotée en 1956 par les vainqueurs du Mans Ron Flockhart et Ninian Sanderson.

Rétromobile 2024
Transporter Commer TS3 – 1960 – Rétromobile 2024 © Olivier Rogar – Classic Courses
Transporter Commer TS3 – 1960 – Rétromobile 2024 © Olivier Rogar – Classic Courses

Jaguar Lightweight XK120 LT2 – 1951

Préparées par l’usine au cas où les Jaguar Type C n’auraient pas été finalisées pour Le Mans 1951. Sa particularité est sa carrosserie en magnésium d’une pièce.

Rétromobile 2024
Jaguar Lightweight XK120 LT2 -1951- Rétromobile 2024 © Olivier Rogar – Classic Courses

 Brabham BT26 Repco 1968 – BT26A Cosworth – 1969

Pilotée en 1968 par Jochen Rindt puis par Jack Brabham et Jacky Ickx en 1969. Vainqueur du GP du Canada 1969.

Rétromobile 2024
Brabham BT26 Repco 1968 – BT26A Cosworth – 1969- Rétromobile 2024 © Olivier Rogar – Classic Courses

Porsche 908 – 1969   

2e 1000 kms du Nürburgring 1969. Vainqueur des 6 Heures de Watkins Glen avec Jo Siffert et Brian Redman.  

Rétromobile 2024
Porsche 908 – 1969  – Rétromobile 2024 © Olivier Rogar – Classic Courses

Lola T70 Mk IIIB – David Piper – 1969

Pilotée par David Piper, Richard Attwood, Jean-Pierre Beltoise, Hans Hermann…
Visible dans le film « Le Mans » de Steve McQueen.

Rétromobile 2024
Porsche 908 – 1969  – Rétromobile 2024 © Olivier Rogar – Classic Courses

Invicta TYPE S Châssis surbaissé – 1931

Carrosserie Carbodies – Ex Alain de Cadenet – Ex Lord Bamford

Rétromobile 2024
Invicta 1931 – Rétromobile 2024 © Olivier Rogar – Classic Courses

Lukas Hüni

On doit à Luka Hüni quelques très belles expositions à Rétromobile ces dernières années : DS, 250 SWB, Stratos… L’art de réunir les joyaux des plus belles collections pour mettre en valeur d’autres autos. Proposant ainsi à l’amateur un véritable parcours initiatique. De l’abordable ( enfin entendons-nous …) au…moins abordable.

Lancia Lambda 1e série 1923 #10126 #Moteur 378 – Collection privée. Pas à vendre

Fondée en 1906 par Vincenzo Lancia, la marque Lancia a été innovante dès sa création. Mais en 1922, le lancement de la Lambda relevait du sensationnel. Elle fut la première voiture de conception monocoque avec une suspension avant indépendante. Son moteur V4 de 2110 cc et 49 HP, sa légèreté et sa tenue de route lui donnaient des performances exceptionnelles. Elle fut fabriquée à 13 000 exemplaires en neuf séries , jusqu’en 1931.

Rétromobile 2024
Lancia Lambda 1e série 1923 #10126 #Moteur 378 – Collection privée. Pas à vendre- Rétromobile 2024 © Olivier Rogar – Classic Courses
Lancia Lambda 1e série 1923 #10126 #Moteur 378 – Collection privée. Pas à vendre- Rétromobile 2024 © Olivier Rogar – Classic Courses

Bugatti Type 59 Grand Prix 1934 # 59124/54213 #Moteur n°6 – Collection privée. Pas à vendre

Avec la 59 on contemple l’une des plus belles voitures de course. Pas la plus glorieuse des Bugatti de Grand Prix, loin de là mais une remarquable voiture néanmoins.

Développée à l’initiative de Jean Bugatti sur la base d’une 57 pour courir en Formule Libre.  Moteur L8 de 3.3L à compresseur Roots. Pilotées par René Dreyfus, Robert Benoist, Jean-Pierre Wimille, Tazio Nuvolari et le Comte Brivio, les quatre exemplaires construits remportèrent quelques places d’honneur et un Grand Prix, celui de Belgique 1934 à Spa avec René Dreyfus sur la voiture exposée.

 Apparue trop tard, peu fiable et confrontée à l’émergence des écuries « d’état » allemandes, Mercedes et Auto-Union, les difficultés financières de la marque précipitèrent son retrait officiel de la compétition.

Rétromobile 2024
Bugatti Type 59 Grand Prix 1934 # 59124/54213 #Moteur n°6 – Collection privée. Pas à vendre

Bugatti Type 13 « Brescia modifiée » 16 soupapes 1924 – Collection privée. Pas à vendre

Vainqueur de la coupe des voiturettes au Mans en 1920 pilotée par Ernest Friderich, le modèle fut appelé Brescia après le quadruplé obtenu à la Coupe des voiturettes, lors du Grand Prix d’Italie, à Brescia en 1921.  

Ce modèle est doté d’un moteur 16S de 1496 cc avec des freins sur les roues avant, un allumage par magnétos Bosch et de roues à moyeux RAF (Roues Amovibles Françaises).

Rétromobile 2024
Bugatti Type 13 « Brescia modifiée » 16 soupapes 1924 – Collection privée. Pas à vendre – Rétromobile 2024 © Olivier Rogar – Classic Courses

Maserati 250 F – Prince Bira 1954 # 2504 – Collection privée. Pas à vendre

Conçue par l’ingénieur Gioacchino Colombo, la Maserati 250 F dispose d’un châssis tubulaire, d’un essieu De Dion intégrant la boîte de vitesse, d’un moteur L6 de 2494 cc développant 270 ch.
Celle – ci fut construite spécialement pour le Prince Bira, fils du roi de Thailande avec laquelle il remporta entre 1954 et 1955 plusieurs places d’honneur en Grand Prix et une victoire au GP de Nouvelle Zélande. Après quoi il se retira de la course. Reconstruite après un accident subi par Ron Flockhart, elle fut intégralement restaurée dans les années 80 et elle abandonna ses couleurs nationales, bleue et jaune pour sa couleur actuelle.

Rétromobile 2024
Maserati 250 F – Prince Bira 1954 # 2504 – Collection privée. Pas à vendre- Rétromobile 2024 © Olivier Rogar – Classic Courses

Bugatti Type 57 SC Atlantic – 1934 #57473 Collection privée. Pas à vendre

La fascinante Atlantic fait suite au prototype Aerolithe construit sur une base non surbaissée de 57. La carrosserie en elektron , alliage de magnésium (90%) et d’aluminium (10%) justifia cette crète rivetée, le matériaux ne pouvant se souder. Quatre voitures sur châssis surbaissé et dotées d’un compresseur ( 57SC) furent construites. Leur carrosserie était en aluminium mais la crête qui marquera tant les esprits fut conservée.

Propriétaires : En 1936, l’homme d’affaire Jacques Holtzschub, victime par la suite des nazis, en fut le premier propriétaire. Elle changea ensuite plusieurs fois de main jusqu’à devenir en 1955 la propriété de René Chatard qui eut un accident mortel contre un train à son volant. Broyée, l’auto était quasiment irrécupérable. Reconstruite dans les années 60 avec des pièces de récupération, elle fut considérée comme une réplique jusqu’à ce que l’un de ses nouveaux propriétaires la fasse refaire chez Paul Russell en 2007. Il disposait de certaines pièces authentiques. Il n’empêche que les experts ont du mal à faire d’elle autre chose qu’une semi-réplique.

Mais qu’importe ? En voyez-vous souvent des Atlantic ? Il y en aurait eu quatre. Une a disparu, celle dévolue à Jean Bugatti (#57453). Il en reste trois. Celle de Rothschild, actuellement dans la collection Mullin  (#57374), la première, celle de Ralf Lauren (#57591) et celle-ci.

Bugatti Type 57 SC Atlantic – 1934 #57473 Collection privée. Pas à vendre – Rétromobile 2024 © Olivier Rogar – Classic Courses
Rétromobile 2024
Bugatti Type 57 SC Atlantic – 1934 #57473 Collection privée. Pas à vendre – Rétromobile 2024 © Olivier Rogar – Classic Courses

Kidstone et Girardo & Co

Nous rapprochons ces deux marchands simplement parce qu’ils sont les seuls à avoir exposé des Ferrari 250 GTO

Ferrari 250GTO © Olivier Rogar – Classic Courses
Ferrari 250GTO © Olivier Rogar – Classic Courses
Ferrari 250GTO © Olivier Rogar – Classic Courses

Richard Mille

Là-aussi c’est Ferrari qui règne en maitre de l’exposition. On peut se réjouir de la présence de la Ferrari ayant remporté Le Mans 2023, celui du centenaire. Malgré toute l’affection qu’on a pour Ferrari, on peut s’interroger sur la modification de la Balance Of Performances quelques jours avant la course. 2024 nous apportera peut – être une réponse. Mais cette voiture est esthétiquement digne de ses ainées des années 60. Chez Classic Courses on aime le WEC d’aujourd’hui.

Ferrari 499P 2023 – Rétromobile 2024 © Olivier Rogar – Classic Courses
Rétromobile 2024
Ferrari 499P 2023 – Rétromobile 2024 © Olivier Rogar – Classic Courses
Rétromobile 2024
Ferrari 312PB #0890 – 1971 – Rétromobile 2024 © Olivier Rogar – Classic Courses
Rétromobile 2024
Ferrari 412 P #854 – 1967 – Rétromobile 2024 © Olivier Rogar – Classic Courses
Ferrari 365 P #0828 – 1967- Rétromobile 2024 © Olivier Rogar – Classic Courses

A suivre…


Vous pourriez aussi aimer :

Rétromobile 2024 : Le site officiel
Rétromobile 2024 – 1 : Une histoire en perpétuel mouvement
Rétromobile 2024 – 2 : Les bons, les brutes et les autres
Rétromobile 2024 – 3 : Arrêts au stand
Rétromobile 2024 – 4 : Passion et résurrections

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Visitez notre boutique en ligne :

Vos commentaires les plus récents :

D’autres articles à découvrir :

4.3 4 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

7 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

Contribuez à Classic-Courses

Pour raconter l’histoire de la course automobile, il nous faut du temps, de la documentation, des photos, des films, des contributeurs de tous âges et des geeks qui tournent comme des F1 !

Nous soutenir

Pour que notre aventure demeure bénévole et collaborative et que nous puissions continuer à écrire nos articles au gré de nos envies, en toute indépendance.