25 novembre 2022

Cesare Carani en gala à Deauville

Le Président du Club Ferrari France réunissait ses membres et pour l’occasion avait invité notre ami le Professeur Carani, le médecin de Laura et Enzo Ferrari avec l’idée de le faire parler de ses célèbres patients.

Jean-Paul Orjebin

Vous pourriez aussi aimer :
Cesare Carani, le médecin personnel de Ferrari 1/2
Cesare Carani, le médecin personnel de Ferrari 2/2
Madame Ferrari

Du parking de l’Hotel Royal de Deauville émanait ce dimanche matin des arômes d’Emilie- Romagne.

La veille lors d’une soirée de gala le Professeur avait été élevé au rang de membre honoraire ce qui lui fit grand plaisir bien qu’habitué à l’être…honoré.

Professeur Cesare Carani
Le Professeur Carani, membre d’honneur du Club Ferrari France et Madame © JP Orjebin.

Pascal Auré membre du club auquel le président avait délégué l’organisation de ces moments ritals avait réussi l’exploit de proposer exactement le même menu que celui qu’Enzo Ferrari avait offert à son équipe de pilotes et ingénieurs en 1931. Je dis exploit parce que servir à Deauville du Zampone à 200 convives en smoking et robes signées c’en est un.


D’abord parce qu’il faut le trouver le Zampone et ensuite faire accepter à des palais délicats, ce plat roboratif et rustique qui ne s’apprécie vraiment qu’en parlant le patois de Modène, je dis chapeau Pascal, mais l’exploit majuscule sera d’avoir réussi à servir la fameuse liqueur Sassolino Caselli, aussi digestive qu’impossible à trouver ailleurs qu’a Sassuolo.
Elle était sur le menu du Restaurant Bonisegna à Modène ce 21 novembre 1931 elle devait l’être sur celui du 26 novembre 2022, il n’y avait aucune raison que les membres du Club Ferrari finissent leur repas de gala autrement que les Vittorio Jano, Campari, Nuvolari, Borzacchini, Varzi et les autres.

La Scuderia en 1931

C’est dans une ambiance décontractée que ce matin de dimanche Cesare donna sa conférence dans son excellent français ponctué de quelques hésitations qui font le charme des italiens parlant notre langue.

Nous avons longuement traité sur Classic Courses du contenu exceptionnel de son livre aussi nous nous attacherons aujourd’hui à évoquer les nouvelle pépites dont Cesare nous a régalé à Deauville.

Professeur Cesare Carani
Monsieur et Madame Carani entourent Pascal Auré © JP Orjebin

Les moments émouvants n’ont pas manqué, par exemple lorsque le Professeur a dévoilé, plein écran, le mémo griffonné par l’Ingegnere dans cet instant de dépression qui précédait les périodes ou le Docteur prenait quelques jours de vacances. Sur ce memo Enzo Ferrari lui rappelait fébrilement les numéros de téléphone de l’Usine et du Cavallino. Ces trois numéros à l’encre violette sur ce petit bristol improvisé transpirent l’angoisse, le syndrome de l’abandon, ils nous montrent un Ferrari fragile que peu imaginent.

Professeur Carani

Cesare a décidé, et il y a peu de doutes que son épouse Béatrice y soit étrangère, de réhabiliter l’image de Laura Ferrari, de la sortir de cette réputation de femme acariâtre, interventionniste, pingre que d’aucuns pourraient qualifier d’un mot un peu lapidaire « d’emmerdeuse ». Déjà son ami Rossano Candrini dont nous traduisons ici certaines des chroniques avait entamé ce travail de réhabilitation.

C’est pour cela qu’après avoir été contacté cet été par le réalisateur Michael Mann en préparation du film qu’il tourne sur une période de la vie de Ferrari à Modène, il a longuement exprimé son sentiment sur la Signora Ferrari.

C’est les yeux encore brillants qu’il nous confia les longs moments passés avec la belle Penelope Cruz à lui expliquer qui était vraiment la Laura qu’elle allait interpréter. Il tenait a ce que l’actrice fasse fi des légendes perpétrées dans l’imagination collective en entendant l’un des rares a l’avoir réellement connu. Il a fait lire a Penelope les courriers qu’Enzo et Laura ont échangés afin qu’elle s’imprègne d’éléments forts, intimes, factuels. Il lui a lu également les propos tenus par l’Ingénieur après la mort de Laura, ils expliquent mieux l’attachement réel existants entre ces deux personnages complexes. Une chose est certaine nous répète le Professeur, Laura était une femme amoureuse de son mari.

Cesare n’est ni dupe, ni naïf, il se doute bien que ces conversations ne modifieront pas le scenario, mais peut-être la façon d’interpréter son personnage de la part de Penelope.

Cette conférence quelques jours après la disparition de son ami Mauro Forghieri était l’occasion de lui rendre un hommage appuyé, le Professeur Carani nous dévoilera quelques anecdotes rappelant leurs liens quasi fraternels, une interview de Mauro captée quelques jours avant sa mort ou il apparaissait en bonne forme et un document sorti de ses archives qui a retenu tout particulièrement notre attention tant il prend une valeur historique. Ce document est daté de mai 1960, il s’agit du rapport de compétence de Mauro Forghieri à la fin de sa période d’essais chez Ferrari, nous le restituons ici in extenso :

Objet : Notes de caractéristiques Ing. Mauro Forghieri

Nous vous signalons que le salarié cité en objet pendant la période d’essais à la Gestion Sportive a démontré avoir les qualités suivantes :
– Intelligence : excellente
– Compétences : excellentes en calcul mathématique et bonne en méthode expérimentale
– Discipline : bonne
– Attachement au travail : bon
– Culture bonne
Pour ce qui nous concerne nous estimons le salarié apte à poursuivre le travail après la période d’essai

Le texte prend encore plus de saveur lorsqu’apparait le nom du signataire, le chef de cette jeune recrue de 25 ans, signé Carlo Chiti .

La conférence s’est terminée sous un tonnerre d’applaudissements et s’est poursuivie par une séance de signature… à l’encre violette.

Professeur Carani
Le Professeur-Carani-©-JP-Orjebin

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Visitez notre boutique en ligne :

Johnny Rives

Johnny Rives : Une passion terrible, la vitesse

29,00
Johnny Rives

Une passion terrible, la vitesse

Johnny Rives nous livre ses souvenirs de course et partage avec nous les moments forts et les rencontres de quatre décennies passées au bord des pistes. On l'attendait depuis longtemps. Edité par Classic-Courses, Coco-B-Editions et Jamval Editions ce livre de 256 pages, préfacé par Henri Pescarolo contient 165 photos couleurs et noir et blanc.

François Mazet, Mes vies à toute vitesse

24,00
Au début des années 1970 François Mazet était considéré comme l'un des principaux espoirs de la F1 française. Champion de France de F3 1969, il accédait à la discipline reine du sport automobile lors du GP de France 1971 avant de voir sa progression contrariée par la crise pétrolière. Trop vite achevée en 1973, sa carrière s'ouvrait dès lors sur d'autres défis riches d'incroyables rencontres et de paris insensés. La trajectoire de François Mazet est plurielle, tout comme sa vie. Du swinging London des années 1960 à la Citronneraie de Menton, en passant par les paddocks de F1, c'est à un incroyable voyage que ce livre nous convie.    
François Mazet

F2 Pau 1970 - Qualifié en 1e ligne entre Jack Brabham et Jochen Rindt © Archives personnelles François Mazet

Vos commentaires les plus récents :

D’autres articles à découvrir :

3.6 5 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

Contribuez à Classic-Courses

Pour raconter l’histoire de la course automobile, il nous faut du temps, de la documentation, des photos, des films, des contributeurs de tous âges et des geeks qui tournent comme des F1 !

Nous soutenir

Pour que notre aventure demeure bénévole et collaborative et que nous puissions continuer à écrire nos articles au gré de nos envies, en toute indépendance.