Avignon Motor Festival 2016

Avignon Motor Festival 2016 nous gratifie de plusieurs expositions exceptionnelles dans une ambiance bon enfant où la passion simple et entière l’emporte sur les calculs de rentabilité ou autres retours sur investissements. Marchands de pièces détachées, artisans, modélistes, artistes , musées, collections, garages, tracteurs occupent l’immense espace couvert et découvert. Sans oublier les avions. Cette année particulièrement représentés par le Musée de la base aérienne d’Orange  et le Château de Savigny-les-Beaunes du bien connu Michel Pont. Ce dernier avait surtout fait le déplacement avec une partie de sa collection Abarth.  Pilote émérite en courses de côtes et en circuit dans les années 60 et 70, ce viticulteur heureux a donné libre cours à sa passion mécanique au point d’être à la  tête d’une collection de 100 avions de chasse, 280 motos en état de marche et d’une grosse trentaine d’Abarth. Comme il l’a confié, il doit sa bonne santé à 84 ans à sa mère avant tout mais aussi aux banquiers , huissiers, juristes auxquels il s’est coltiné une partie de sa vie.  On relève également à Avignon, une présence importante de Clubs dont les stands bien décorés servent d’écrins à nombre de voitures exceptionnelles. Nous vous invitons à nous accompagner dans cette visite.

Olivier Rogar

12 pensées sur “Avignon Motor Festival 2016

  • Michel Pont, truculent personnage que j’ai cotoyé assez souvent à l’époque où il courait. Sur Abarth bien sûr. Il possède dans son parc une collection d’avions de chasse assez impressionnante également.

    Répondre
    • Mon cher Johnny
      Moi aussi j’ai connu Michel Pont dans les années 70 alors que j’étais correspondant de la PQR
      En plus d’être viticulteur, chatelain, collectionneur de motos, voitures avions c’est un très bon ténor
      Amicales salutations

      Répondre
  • Truculent, c’est le mot. Et de la suite dans les idées. Sa dernière trouvaille, mais je ne suis pas sur d avoir tout saisi, un overcraft créé par Bertin. Il vient de le faire restaurer. Les flotteurs en caoutchouc, introuvables ont été faits en contre-plaqué. Le pare-brise – manquant – était celui d’une Mercedes 600. Il a retrouvé le fabriquant qui lui en a refait un neuf. Le tarif n etait pas encore digéré manifestement.
    Quant à Carlo Abarth dont il rachetait les voitures, il a souligné sa grande exigence. Ses pilotes venaient sur les courses pour gagner. Pas d option autre. Il y avait de la pression.
    Cinq minutes d’échanges. Il raconte, plaisante, chambre untel dont l embonpoint le fait rire. Un personnage.

    Répondre
  • mouais, mouais, la musique me plaît !!!
    Toutes ces images sur la pavillon A… sachant que la visite d’Avignon Motor Festival comprend 12 halls votre vue est disons … courte. Loin d’être le reflet de ce qu’est véritablement ce « salon ». C’est fait le dimanche et vous n’avez pas eu envie d’affronter les gouttes d’eau ou
    bien ?

    Répondre
  • Bravo Olivier , c’est du travail de professionnel ! ton reportage est varié et intéressant . J’ai eu la chance de rencontrer Michel Pont ,un homme passionné , sympathique qui dirige un splendide musée dans un château avec une collection extraordinaire d’Abarth et en plus il produit un excellent vin à Savigny – les – Beaunes.

    Répondre
  • Michel PONT, grand collectionneur et pilote de la marque au scorpion, et que j’ai eu le plaisir de cotoyer, courant moi-meme en course de cote ces années là sur 1000 TC,a manqué la vente ce Dimanche à CANNES d’un mirage 3000 escadrille Ardennes, proposé par l’Etude BESCH.
    Renseignements pris, l’acquereur n’est autre que Mr DASSAULT…
    Sans doute notre ami Michel lui a-t-il laissé le privilège de l’enchere…
    sa collection étant déja suffisemment complète.

    Répondre
  • A cette époque n’y avait-il pas un pilote de ligne qui courait aussi sur Abarth ?

    Répondre
    • JE ne vois pas qui était pilote de ligne.
      J’ai en mémoire les participants suivants en course de cote sur ABARTH.
      Outre le fidèle Michel PONT, Alain FINKEL, Daniel ROUVEYRAND, Pierre MAUBLANC et meme Jean CLEMENT, vite revenu à la PORSCHE 906.
      Les Italiens avec ORTNER, MERZARIO, TONDELLI.
      Les suisses VAGLIO
      Les sudistes Freddy CANIN et Christian de LA BEAUME.
      Et pardon à tous ceux dont le nom ne me vient pas à l’esprit, mais qui ont grandement contribué aux succès de ces manifestations populaires, de plus en plus difficiles à organiser aujourd’hui.

      Répondre
      • Beau rappel des pilotes Abarth auquel on pourrait rajouter Mario Casoni, mais j’ai le souvenir lointain d’un pilote de ligne fidèle de la marque. Il est possible qu’il n’ait pas couru peut-être Michel Pont pourrait nous éclairer?

        Répondre
    • Hej KatrineMin veninde har været i Dubai og det er mega lækkert. Der er dog nogen steder over de ikke bryder sig om at kvinder viser deres hÃ¥r pÃ¥ hovedet og for meget hud. Men sÃ¥ er det ikke værre end at skulle købe en burka hvis de forlanger det – det gjorde min veninde. Men rigtig god tur og glæder mig til at se billeder derfra! Mvh Freja

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.