Coupé Cobra Daytona à Reims le 9 février 1994 : la vidéo !

Il y a environ un an sur feu Mémoire des Stands, Pierre Ménard avait raconté les coulisses de certains essais menés dans les années 90 par le magazine Auto-Passion. Dont celui à Reims du Coupé Cobra Daytona reconstruit par ATS sur l’initiative de Robert Sarrailh. Ce dernier a accepté de nous faire partager les images de la vidéo tournée ce jour-là et nous explique la philosophie qui a prévalu à cette reconstruction.

Classic COURSES

http://www.youtube.com/watch?v=bbJI4d6NVbA

 

Messieurs,

Veuillez trouver ci joint cette petite vidéo que j’ai fait réaliser le 9 février 1994. Avec le recul je me dis qu’il était indispensable que cette vidéo accompagne la note Auto Passion parue sur mémoire des Stands, car le bruit a fait vibrer ce jour là les vestiges de circuit. L’âme des pilotes qui ont connu sur ce circuit une fin tragique s’en souvient encore, et le brouillard présent n’y a rien changé. Ce jour là je présentais à la presse française la première Shelby Cobra Coupé Daytona jamais construite par ATS. Nous en construirons quatre au final. Pour obtenir ce septième coupé, j’ai utilisé un roadster Cobra CSX 2366 original. Sans l’autorisation officielle de Carroll Shelby je n’aurais jamais entrepris cette transformation. C’est grâce à ce projet qu’a pu naître cette petite entreprise, quelques compagnons, tôliers et mécaniciens réunis, pour réaliser ce chef d’œuvre, parfaitement conforme aux 6 coupés originaux.

Cette Cobra CSX2366  appartenait  auparavant à Edsel Bryant Ford II. Il en possédait trois au Musée Ford de Dearborn, et décida de vendre cette Cobra de route que j’acquis en 1988. Ayant appris que les 6 uniques coupés Cobra Daytona avaient été construits en utilisant des châssis de roadster modifiés, j’ai donc décidé de me lancer dans la transformation de ce roadster en coupé.

A Reims ce jour là, il y avait quelques passionnés et journalistes ; ça reste de très bons souvenirs ! Sur ce film, on peut voir Maurice Trintignant qui en 1964 sur ce circuit remporta l’épreuve rémoise du Tour de France avec Bernard de Saint Auban. Bernard Cahier est évidemment présent ainsi que Gérard Crombac, Henri Pescarolo et Peter Brock, le designer de la voiture. Le géant rugbyman Benoît Dauga, Laurent Aiello, Franck Lagorce, et enfin Yves Henri de France, grand passionné des belles GT des années soixante, sont également de la fête.

Sur les carrosseries des Cobra, vous remarquerez les stickers aux couleurs de la Fondation de Carroll Shelby “The Shelby Heart Fund”. Carroll est décédé récemment à l’âge respectable de 89 ans. Il restait le plus ancien transplanté du cœur de la planète, un autre record ! C’était une force de la nature, et une volonté de fer l’animait. Un exemple d’entrepreneur à suivre ! Merci Carroll pour tout ce que tu as fait, pour avoir donné à Ford des titres de Champion du monde avec les GT40 et les Cobra, pour avoir fait rêver des millions de jeunes qui, en voyant tes voitures, se sont dit que tout est possible avec de la volonté, du courage… et beaucoup d’audace. En fin de vidéo, on le voit visiter l’atelier ATS au Mans en 1992 – c’était il y déjà 20 ans ! Vous savez, ce jour là toute notre équipe et moi même étions très fiers de la venue de cet homme au Mans, où il a gagné en 1959 avec son ami Roy Salvadori les 24 heures sur une Aston Martin. Avec son Team Shelby American sur le même circuit, il a ensuite remporté tant de succès, avec les Cobra en 1964, puis avec les GT40 en 1966 et 1967.

Même s’il n’est plus là, l’œuvre de Carroll Shelby perdure, pour le bien des gens sans fortune et qui sont dans le besoin de transplantation cardiaque.                           

Robert Sarrailh

Fondation The Shelby Heart Fund

Vidéo Reims février 1994                                                      

 

4 pensées sur “Coupé Cobra Daytona à Reims le 9 février 1994 : la vidéo !

  • La passion et les moyens de cette passion accomplissent des miracles. Quel plaisir de regarder cette vidéo, avec une magnifique auto et de grands pilotes. Merci a Pierre Ménard et bravo a Mr Sarrailh.

    Répondre
  • Merci Monsieur Sarrailh pour votre contribution et aussi pour cette passion qui est la votre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.