Fittipaldi
2 janvier 2023

La réception des frères Fittipaldi

 Johnny Rives nous fait une belle surprise de début d’année avec ce billet unissant football et automobile.
A ses côtés nous présentons à nos lecteurs tous nos voeux pour cette nouvelle année ; Santé, paix et accomplissements pour vous et les vôtres !

Classic Courses

 C’était en 1971. Le Brésil s’éveillait au sport automobile sous l’impulsion d’Emerson et Wilson Fittipaldi. Avant de songer à organiser un grand prix de F1, les Brésiliens avaient organisé une série d’épreuves ouvertes aux F2, baptisée « Torneio de Formula Dos », dans laquelle les Fittipaldi affronteraient leurs habituels adversaires européens – Peterson, Gethin, Schenken, Pescarolo etc. La première des quatre courses aurait lieu sur le circuit d’Interlagos de Sao Paulo, un tracé spectaculaire et sélectif qui n’avait pas encore été émasculé comme il est devenu aujourd’hui.

 Pilotes et journalistes européens avaient répondu avec intérêt et curiosité à cette initiative brésilienne. Pour fêter l’évènement, les frères Fittipaldi avaient organisé un raout qui connut un joli succès auprès de la bourgeoisie pauliste, heureuse de venir côtoyer les pilotes avec lesquels les Fittipaldi se frottaient à Silverstone, Monza ou encore à Pau.

 Une dizaine de serveurs sillonnaient la foule, présentant des plateaux de boissons variées et autres amuse-gueule. Parmi les invités émergeait un personnage entouré d’attentions bienveillantes et suscitant un respect chez chacun : Pelé (les Brésiliens prononcent Pélê). Henri Pescarolo et Bob Wollek en compagnie desquels j’assistais à la réception furent ému de lui serrer la main quand Emerson Fittipaldi leur en fit la présentation. Il jouait encore dans le club de ses débuts, Santos, et jouissait bien sûr déjà de la renommée qui est restée la sienne jusqu’à nos jours.

 Au-delà de l’émotion, un élément finit par me sauter aux yeux. Bien plus qu’un simple détail. Dans cette réunion mondaine, Pelé était l’unique Noir à figurer parmi les invités. Les autres étaient serveurs.

                                                                                          Johnny Rives.

Pelé en tournée à Paris en 1971 : ICI

Notes :

1) La photo de une date de 1972, mais c’est la seule que nous avons trouvée avec les deux protagonistes principaux de ce billet.
2) 1971 a été la dernière année de sélection de Pelé avec l’équipe du Brésil.
3) Johnny ne le cite pas mais Jean-Pierre Jarier a aussi participé à cette tournée brésilienne de F2.


3.7 7 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

9 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

Contribuez à Classic-Courses

Pour raconter l’histoire de la course automobile, il nous faut du temps, de la documentation, des photos, des films, des contributeurs de tous âges et des geeks qui tournent comme des F1 !

Nous soutenir

Pour que notre aventure demeure bénévole et collaborative et que nous puissions continuer à écrire nos articles au gré de nos envies, en toute indépendance.