Le chagrin de Ken Miles – 2e partie

Il fallait faire vite, car les voitures devaient être prêtes dans huit semaines pour la course de Daytona. Elles étaient affligées d’une tenue de route désastreuse, un problème attribué en particulier aux pneus étroits fixés sur des jantes à rayons.

Lire