18 juillet 2015

Jules Bianchi

 

Peut-on forcer les mots qui viennent à manquer ?

Jules Bianchi s’en est allé à 25 ans. Son portait n’a jamais quitté ces colonnes depuis son accident. Nous espérions.

Mimages.jpgais la force de l’esprit n’est pas toujours suffisante. Jules nous a fait rêver, imaginer son nom sur une voiture rouge, penser qu’il serait celui que nous attendons depuis longtemps. Sa simplicité, son charisme et son talent reflétaient une image idéale… Depuis neuf mois nous savions que cela n’arriverait pas et qu’un autre chemin se dessinait pour lui. Nous espérions.

Repose en paix Champion.  Merci d’avoir porté nos rêves. Nos pensées en cette triste journée d’été sont aussi auprès de ta famille qui a tout affronté avec force et dignité.

 Olivier Rogar

 

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Visitez notre boutique en ligne :

Vos commentaires les plus récents :

D’autres articles à découvrir :

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

6 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

Contribuez à Classic-Courses

Pour raconter l’histoire de la course automobile, il nous faut du temps, de la documentation, des photos, des films, des contributeurs de tous âges et des geeks qui tournent comme des F1 !

Nous soutenir

Pour que notre aventure demeure bénévole et collaborative et que nous puissions continuer à écrire nos articles au gré de nos envies, en toute indépendance.