WEC 2016 Prologue circuit Paul Ricard

Le Championnat du Monde d’Endurance (WEC) reprend ses droits avec sa désormais traditionnelle séance de déverminage du Paul Ricard. De quoi remuer les tripes des nostalgiques et passionnés de tous bords. Jeunesse, maturité et sagesse se côtoient en une gymnastique bien ordonnée allant du paddock à la buvette puis à la terrasse  qui surplombe la ligne de départ et enfin à la sainte allée des stands ouverte pendant une heure au public. Parlons en de ce public. De plus en plus nombreux. Toujours bon – enfant. Parfois passionné. Il est entré gratuitement et déambule partout. Les enfants cavalent, les mamans ont de quoi s’occuper. Les maris expliquent à leurs épouses qui font mine d’être intéressées. Les copains se marrent. Les belles voitures du parking font parler ceux qui savent.  Comme le site est immense et  le public disséminé, on ne se rend compte de la réalité du monde  présent qu’au moment de pénétrer dans l’allée des stands. Elle est noire de monde. Les pilotes sagement attablés dédicacent les programmes à un public étonnamment discipliné. La FIA – WEC comme les gestionnaires du Paul Ricard  semblent avoir compris la recette. On se demande même si la F1 ne pourrait pas – un peu – s’en inspirer. Mais à la FIA les bureaux ne doivent pas être au même étage…

Olivier Rogar

En piste

Néanmoins le plus important se situe sur la piste. Les Porsche 919 ont écrasé la concurrence en 2015 et , connaissant Porsche, s’apprêtent à en faire autant en 2016. Les Audi tournent comme des horloges mais à 1.5 seconde. Leur silence est impressionnant. J’aime le son des « vraies » voitures de course. Mais il faut reconnaître que ces modules rouges et noirs ont une vélocité qui s’exprime dans un silence  impressionnant. Très approximativement 10 secondes les séparent des meilleures LMP2 et 20 secondes des GT.  Ca se voit à l’oeil nu.

Les Toyota ont eu à plusieurs reprises le meilleur temps de la journée avant que les Porsche ne le leur reprennent.   Il semblerait que leurs chronos partiels ont été les meilleurs. Mais jamais le cumul des partiels. Allez comprendre… Intox ?  Probablement. Les vitesses de pointe annoncées donnent un indice : 340 km/h pour la Toyota de Sarrazin contre 301 pour la Porsche de Mark Lieb. Les configurations sont très différentes. Toyota s’entraîne pour le Mans. Porsche non. Du moins sur ce circuit. Tout a été changé par rapport à la décevante version 2015.  Les objectifs sont clairs et ambitieux, à n’en pas douter. Le discours restant très humble. Elles sont à moins de 9/10 de seconde des Porsche mais tournent en 1,7 sec de moins que l’an passé. Alors que Porsche et Audi sont plus ou moins dans les temps de 2015.

 Côté LMP2, Signatech, G-Drive Racing, RGR Sport by Morand ou SMP Racing semblent dans un mouchoir de poche. Le leader est Signatech – Alpine.

En LMGTE Pro, on retrouve, comme au bon vieux temps, Ferrari et Ford. Les Aston suivent.

Résultats 2015

Constructeurs LMP1
1er Porsche 344 pts
2ème Audi 264 pts
3ème Toyota 164 pts
Ecuries Privées LMP1
1er Rebellion Racing 134 pts
2ème Rebellion Racing 108 pts
3ème Team Bykolles 104 pts
Pilotes FIA
1er HARTLEY B. 166 pts
1er WEBBER M. 166 pts
1er BERNHARD T. 166 pts

Courses du Championnat 2016

 

7 pensées sur “WEC 2016 Prologue circuit Paul Ricard

  • Je sais que les amateurs de Classic Courses aiment, tout comme moi, les textes. Néanmoins, dans certains cas, la mise ne ligne de vidéos peut nous permettre de publier de façon plus dynamique. J’aimerais savoir ce que vous en pensez. Vos retours, commentaires et critiques sont donc hautement sollicités. Merci.

    Répondre
  • Belles images d’ambiance avec un son pris sur le vif, vraiment comme si on y était.
    Pour ma part j’apprécie.
    WE chargé, Olivier, entre le Ricard et Avignon!
    En tout cas deux beaux compte-rendus.

    Répondre
  • Mr ROGAR :
    vous oubliez de mentionner que les garages AUDI/PORSCHE/TOYOTA étaient inaccessibles pour le spectateur lambda , bien mieux gardés qu’un bunker du mur de l’ATLANTIQUE .
    Alors à choisir puisque la date était la meme et à 150 kms seulement de distance , il valait mieux aller vers la convivialité d’Avignon meme payante que la gratuité du RICARD .

    Répondre
    • J’ai fait les deux cher Richard Jego, Avignon le vendredi soir et le Ricard le samedi milieu de journée. Les garages non accessibles ne m’ont pas choqués. En 1979, Frank Williams m’envoyait un vigile avec un chien sur la terrasse du Ricard parce que j’avais un appareil photo et que j’étais à la verticale de son stand… (Mais je n’ai rien laché !). Donc les garages protégés quand les voitures sont nouvelles, pleines de petits secrets et qu’on est en début de saison, cela ne me choque pas. On est en compétition quand même ici ! Ceci étant dit une petite réponse à la question posée au début des commentaires nous intéresserait. Merci

      Répondre
  • Bonjour,

    Tout d’abord merci à tous de faire vivre ce site avec des textes de qualité.
    Alors la vidéo, oui bien sur, mais en complément et non au détriment de ces textes tant appréciés.
    J. S.

    Répondre
  • Les vidéos et diaporamas sont des compléments très intéressants aux textes présentés sur ce site, il faut attirer aussi les jeunes lecteurs, varier les parutions, demeurer attractif.

    Répondre
  • Il y a ici de belles plumes et signatures . Il serait dommage de s’en priver , en complément de vidéos comme le signale JS .
    Faites nous un truc superbe, magique , grandiose pour Le Mans Classic de cet été .
    Par contre , pour moi , vous pouvez abandonner les diaporama ; mais peut etre sont ils plus simples à réaliser et diffuser que la vidéo .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.