19 octobre 2016

WEC 2016 : Les 6 heures de Fuji

Quand le Prologue du WEC s’est installé sur le circuit Paul Ricard, nous vous en avons fait partager les images et les sensations. Sur Classic Courses nous aimons l’Endurance et les Sport-Protos du passé ET nous adorons le championnat WEC.  Parce que les voitures ont de l’allure, parce que les pilotes sont des bons et surtout parce que le spectacle est de première classe.  Ici règne le suspens. Non pas entre deux pilotes et deux voitures. Mais entre six voitures  et leurs dix huit pilotes à minima, capables de jouer le classement absolu.

Avec Bertrand Allamel, nous avons décidé de vous en faire un bref compte rendu lors de chaque épreuve de cette fin de saison 2016, Fuji et Shanghai. Puis nous verrons si le qualificatif « Classic » convient à cette compétition…

Classic Courses

La Toyota n°6 pilotée par Kobayashi / Sarrazin / Conway a remporté les 6h de Fuji, au terme d’une course palpitante et tendue jusqu’à la dernière heure de course, comme en témoigne l’écart d’1 s 439 entre la Toyota et l’Audi de Di Grassi / Duval /Jarvis (le plus faible écart en WEC). La Porsche de Webber / Bernhard / Hartley complète le podium en LMP1.

LMP1

Alors que la victoire semblait promise à l’Audi n°8, qui s’élançait depuis la pole position, et qui menait depuis le début de la course, les stratèges de Toyota décidèrent de laisser celle-ci en piste à l’entame de la dernière heure, avec ses pneus usés. Loïc Duval s’arrêtait lui au stand Audi pour chausser des gommes neuves, et perdait de précieuses secondes qu’il ne rattraperait jamais, malgré une attaque de tous les instants et un retour fulgurant sur le japonais Kobayashi qui offre à Toyota une victoire à domicile, la première depuis 2014.

Classement Course LMP1 :
1. Toyota n°6 – Kobayashi / Sarrazin / Conway
2. Audi n°8 – Di Grassi / Duval /Jarvis
3. Porsche n°1 – Webber / Bernhard / Hartley
Classement championnat LMP1 :
1. Porsche – 263 pts
2. Audi – 204 pts
3. Toyota 174 pts

wec-fuji-2016-lmp1

LMP2

Situation similaire en LMP2, mais avec des résultats différents, et un pari payant pour le team G-Drive : l’Oreca 05 n°26 poursuivie par la Ligier JS P2 (RGR) de Bruno Senna, s’arrêtait à 30 minutes de la fin pour changer de pneus et repartait en deuxième position, mais parvenait à revenir puis dépasser la Ligier restée en gommes usées, pour finalement s’imposer avec 1,5 s. seulement d’avance. L’Alpine n°36 complète le podium et file ainsi vers le titre.

Classement Course LMP2 :
1. Oreca n°5 – Stevens / Rusinov / Brundle
2. Ligier n°43 – Senna/ Gonzales /Albuquerque
3. Alpine n°36 – Lapierre / Menezes / Richelmi
Classement championnat LMP2 :
1. SIgnatech Alpine – 171 pts
2. RGR Sport – 136 pts
3. G-Drive Racing – 114pts

GTE

La bagarre a été moins intense en GTE, quoique toujours spectaculaire. En GTE PRO, les deux Ford GT ont dominé la Ferrari 488, alors que c’est l’Aston Martin qui s’est imposée en GTE AM, devant la Ferrari F458 n°83 et la Porsche 911 n°78.

Classement Course GTE PRO :
1. Ford GT n°67 – Tincknell / Priaulx
2. Ford GT n°66 – Mücke / Pla
3. Ferrari 488 n°51 – Bruni / Calado
Classement championnat GTE PRO :
1. Aston Martin n°95 – 119 pts
2. AF Corse n°71 – 109 pts
3. Ford Chip Ganassi n°66 – 103 pts

Classement Course GTE AM :
1. Aston Martin n°98 – Lamy / Dalla Lana / Lauda. Ferrari F458 GT n°78 – Perrodo / Collard / Aguas
3. Porsche 911RSR 488 n°86 – Ried / Henzler / Camathias
Classement championnat GTE AM :
1. AF Corse n°83 – 155 pts
2. Aston Martin n°98 – 122 pts
3. Abu Dhabi Proton Racing n°88 – 114 pts

Prochaine manche : 6h de Shangaï – 6 Novembre (avant-dernière épreuve du championnat)

Bertrand Allamel

Illustrations © DR

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Visitez notre boutique en ligne :

Vos commentaires les plus récents :

D’autres articles à découvrir :

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

7 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

Contribuez à Classic-Courses

Pour raconter l’histoire de la course automobile, il nous faut du temps, de la documentation, des photos, des films, des contributeurs de tous âges et des geeks qui tournent comme des F1 !

Nous soutenir

Pour que notre aventure demeure bénévole et collaborative et que nous puissions continuer à écrire nos articles au gré de nos envies, en toute indépendance.