Patrick
16 décembre 2022

Adieu Patrick.

Les obsèques de Patrick Tambay ont eu lieu en l’église Sainte Philomène au Cannet, la ville qui lui était si chère. Une cérémonie dense, émouvante et empreinte d’humilité.

Le monde du sport automobile, les amis, les élus et nombre de ceux qui ici ou ailleurs ont croisé le chemin de ses engagements entouraient ses enfants Esti, Loïc, Adrien et Dominique Chesnais, la maman d’Adrien.

Chacun vivant selon sa sensibilité ces instants émouvants où l’on sait que désormais ce sera par la pensée et le souvenir que Patrick continuera à exister. A vivre.

Comme le Père Petit l’a évoqué, ce personnage marquant, ayant su affronter d’un front égal triomphes et coups durs, vivait « à fond » pour réaliser tous les projets qui lui tenaient à cœur.

Le champion connu et reconnu,  savait œuvrer pour les autres, imposer des idées novatrices, traiter ses concitoyens et particulièrement les jeunes comme le ferment d’une société ouverte et tournée vers l’accomplissement.

Il laisse une empreinte indélébile non seulement dans le cœur des passionnés mais aussi dans l’esprit des témoins de son investissement pour la communauté.

Patrick
Jean-Luc Roy © Bernard Asset

Son vieux complice Jean-Luc Roy, son ami Yves Morizot, Le sénateur Tabarot,  ses enfants ont évoqué l’être attachant qu’il était. Fait de bienveillance comme d’exigence. D’altruisme comme de détermination.   

Chacun pu ensuite se recueillir devant le cercueil recouvert par l’étendard jaune de la Scuderia avec le fameux casque bleu et blanc posé sur celui-ci. Au fond le rouge dominait ; un chevalet présentait deux photos de Bernard Asset, le podium de la victoire d’Hockenheim et Patrick dans sa F1.

Cette vision sublimée par la force du silence régnant dans l’église vous étreignait ; avoir eu la chance de côtoyer cette personne mais savoir que désormais chacun cheminerait sur une rive différente…

Patrick
Esti Tambay © Bernard Asset

Ari Vatanen me glissera «Lors des funérailles, on ne peut pas jouer avec la vérité, c’est la vérité, il n’y a rien à faire. C’est le seul moment de la vie qui est ainsi». Et Jean-Pierre Jarier de me dire «Je ne pouvais pas ne pas venir, ce qu’on a vécu… On est les derniers…».

Jacques Laffite était présent, accompagné de Margot, de même que Jean Alesi, Thierry Boutsen, Stéphane Ortelli, Jean-Louis Schlesser, Pierre Lartigue, Hugues de Chaunac. D’anciens mécaniciens aussi. Ses copains sportifs. Et beaucoup d’autres …

Tous s’inclinant devant quelqu’un de bien.

Adieu Patrick.

Olivier Rogar

Nice Matin 16 12 2022

Patrick Tambay 1949-2022

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Visitez notre boutique en ligne :

Vos commentaires les plus récents :

  • christian sur Pedro et Ricardo Rodriguez – 2: “Madame Rodriguez quand elle venait à Pau suivre les courses de ses fils pour le Grand-Prix , se restaurait chez…Juin 25, 19:10
  • Olivier Rogar sur ELF : Et les ronds rouges arrivèrent – 1: “Jean-Marc Chaillet a publié d’autres livres par l’entremise du Palmier. Je pense aussi à toutes ces vidéos Elf qui dorment.…Juin 25, 18:16
  • Michel Delannoy sur ELF : Et les ronds rouges arrivèrent – 1: “C’est bon de réveiller des souvenirs pas si lointains mais que le temps à rendu un peu indistinct. Aux éditions…Juin 25, 12:24
  • Proust sur Pedro et Ricardo Rodriguez – 2: “« Je n’avais aucun talent de gestionnaire et lui aucun talent de rédacteur « . Ah oui ? Et qui donc possédait…Juin 25, 10:33
  • Michel Delannoy sur Ricardo et Pedro Rodriguez – 1: “Le petit frère s’appelle Alejandro. J’estime son age sur les quelques photos où il parait avec son père et ses…Juin 24, 20:07

D’autres articles à découvrir :

5 9 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

5 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

Contribuez à Classic-Courses

Pour raconter l’histoire de la course automobile, il nous faut du temps, de la documentation, des photos, des films, des contributeurs de tous âges et des geeks qui tournent comme des F1 !

Nous soutenir

Pour que notre aventure demeure bénévole et collaborative et que nous puissions continuer à écrire nos articles au gré de nos envies, en toute indépendance.