The cream of Classic COURSES !

15 mois, 150 notes, 150 000 visiteurs… Au terme de cette première année complète de rencontres, échanges, réflexions, nous souhaitons vous remercier. Lecteurs connus, anonymes, communicatifs, silencieux mais tous passionnés vous nous avez poussés à donner le meilleur de nous mêmes, à convaincre les talents qui nous honorent de leurs contributions, à faire preuve d’imagination et d’inconscience pour que dure cette belle aventure.

« The cream of Classic COURSES » est une idée qui peu à peu a fait son chemin ; certains d’entre vous sauvegardent tous nos articles, d’autres les impriment et les classent, d’autres enfin nous demandent d’en faire un magazine. Rassembler les articles préférés de cette première année nous est apparu comme la meilleure façon de rendre hommage à votre fidélité. Et pour éviter l’écueil de la compilation, « The cream » comporte deux inédits. Un hors-sujet sur les hydravions du Trophée Schneider, par Marc Vallier et une note musicale de Pierre Barthélémy, homme aux multiples talents, dont celui de jongler avec les décibels. Vous apprécierez, nous l’espérons.

 news0_couv1.jpg

Vous vous interrogez probablement. Nous aussi pour ne rien vous cacher. Renouvellerons-nous l’exercice ? A quelle fréquence ? Comment ? Ne pêchons-nous pas par orgueil ?  Autant le dire, nous aimons ce que nous faisons dans cette sorte de coopérative de la passion qui unit des amateurs, des professionnels, des journalistes, des pilotes, des fanas de tous âges… Le désir qu’il reste de ce blog une trace et que cette trace ait l’esthétique d’un dérapage contrôlé, nous va bien. Cette première ébauche est certainement imparfaite mais nous entendons la réitérer. Pour ce faire, il nous faut pouvoir y amener quelques mécènes et quelques abonnés. Nous souhaitons avoir votre retour à ce sujet.

Nous souhaitons remercier Jean-Marie Châtelain, alias, « l’indien », notre graphiste, qui s’est démené pour nous rendre « sa copie » avant de rejoindre ses tropiques pour les fêtes de fin d’année. Il a parfaitement interprété notre vision d’un magazine que nous voulions « vintage ». Tout en bas, la couverture de notre brouillon, présenté aux contributeurs présents en Corrèze en septembre, pour vos archives. Ci-dessus le n°O.

Tous les contributeurs et l’équipe de Classic COURSES vous souhaitent une très bonne lecture et de belles fêtes de fin d’année  et vous donnent rendez-vous en janvier !

Olivier Rogar

 

Mode d’emploi :

Très simple, il suffit de cliquer sur la photo ci-dessus pour que se chargent sur votre écran, les 64 pages de la revue. Chaque fois que vous cliquerez sur le bord droit d’une page, celle-ci se tournera avec un délicieux bruit de papier. Les icones situées dans le bandeau noir au dessus de la revue vous permettront d’agrandir le texte ou d’imprimer la revue. A ce sujet il est possible que des bugs se produisent. Selon votre navigateur. Nous fournirons les conseils et apporterons les corrections nécessaires à partir de janvier.

 

the cream of classic courses,claasic courses magazine,classic courses revue

 

Olivier Rogar

« D’aussi loin que je me souvienne l’automobile m’a passionné. Les cartes postales de tacots, les goûters au Pub Renault avec ma tante puis la course de côte de Saint Antonin à Aix en Provence et enfin le Grand Prix de France au Paul Ricard m’ont fait passer d’Auto-Poche et l’Automobile à Sport-Auto, Auto-Hebdo, et – surtout – l’Equipe. Fascination pour les protos du Mans d’abord. Puis pour les F1 lors de cette incroyable saison 1976. Monde aussi inaccessible que fascinant que j’ai fini par tangenter en 1979-80 au Paul-Ricard puis en Angleterre. Les quelques photos que j’y avais commises et cette passion inextinguible m’ont amené à collaborer avec l’excellent « Mémoires des Stands » puis, à sa disparition, en 2012, à créer Classic COURSES avec l’aide et les encouragements de Pierre Ménard et Johnny Rives. L’esprit d’entreprise qui m’habite trouve dans le sport automobile les valeurs de précision, de prise de risques, de rapidité à prendre des décisions dont la maîtrise conditionne toute réussite. »

Olivier Rogar has 129 posts and counting. Tous les articles de Olivier Rogar

Olivier Rogar

14
Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Johnny Rives
Invité
Johnny Rives

Il y de sacrés papiers à lire. Olivier, tu vas concurrencer la presse auto traditionnelle!

F.Coeuret
Invité
F.Coeuret

Un beau travail numérique que ce cadeau de Noël, bravo!

François Blaise
Invité
François Blaise

tu étais absent , Classic Courses n’existerait pas sous cette belle et intéressante présentation. longue vie à ce blog et merci pour les amateurs et fanatiques de sport automobile.

Gerard Bacle
Invité
Gerard Bacle

…du courage,du travail,de la passion et voilà le resultat!..bravo et merci Olivier… tu es un sacré pionnier!

Patrick Tambay
Invité
Patrick Tambay

Et un GRAND BRAVO pour votre N°0 numérique…il fallait le faire, chapeau

Jean Marie Chatelain
Invité
Jean Marie Chatelain

Cette édition n°0 est une expérience nouvelle qui requiert votre avis. Vos retours, votre soutien ou votre contribution nous permettront d’améliorer, et je l’espère, de pérenniser cette initiative dont le contenu et la philosophie dénotent dans la paysage médiatique habituel.

Carol Quiniou
Invité
Carol Quiniou

Superbe!!!! Sharing .. what a wonderful idea…!

Franci Rainaut
Invité
Franci Rainaut

Là je suis épaté ! Bravo.

Michèle Lacombe Turco
Invité
Michèle Lacombe Turco

Je n’ai pas encore tout lu, car tous les articles sont intéressants et fournis…la présentation est belle, pure et terriblement séduisante. J’aime, j’aime, j’aime !!;)

David Bénard
Invité
David Bénard

Le résultat, tant sur la forme que sur le fond, est une vraie réussite !!! Vivement le n°1

Pascal Bisson
Invité
Pascal Bisson

Pas encore eu le temps de tout lire mais présentation superbe… bravo…

Ghislain
Invité
Ghislain

Vous avez su perpétuer un blog disparu et là vous ré-inventez le genre! le magazine est superbe et le passionné que je suis vous dit MERCI.

Jean-Luc Delmas
Invité
Jean-Luc Delmas

Merci

Patrick Asfeld
Invité
Patrick Asfeld

Surtout n’arrêtez pas en si bon chemin.