Les vérités imaginaires ( et parfois loufoques) de Michel Verrando

5 1 voter
Évaluation de l'article

Adam

Et au sixième jour Dieu dit : « Faisons les humains à notre image, selon notre ressemblance, pour qu’ils dominent sur toute la terre. »  

Puis le Seigneur Dieu dit : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je vais lui faire une aide qui sera son vis-à-vis.»  Et il forma une femme de la côte qu’il avait prise à l’homme.

Adam ouvrit les yeux, regarda tout autour de lui, il vit le ciel, le soleil, les oiseaux au firmament.

Il vit Eve allongée près de lui. Il vit Dieu. Dieu lui dit : « Es-tu satisfait ? » Adam fixa le Jardin d’Eden.

Tout n’était que perfection, tout n’était que beauté.

Pourtant quelque chose manquait, quelque chose d’indescriptible, quelque chose d’indicible.

Le Seigneur Dieu lui dit alors. «Parle Homme, que manque t-il pour satisfaire ta complétude ?»

Et avant même qu’Adam ne parle il ouvrit ses mains et souffla dessus. Un nuage translucide, puis rose, puis rouge se fit jour, puis cette nuée se mua en une enveloppe sublime. Les astres rosirent à leur tour, le vent tournoya.

Emergeant du néant l’apothéotique forme s’offrit au regard de l’Homme. L’Homme comprit là que le Paradis s’offrait à lui.

Dieu lui dit : « Voilà Adam, pour toi J’ai créé l’Absolu. Tu l’appelleras GTO »  et lui tendit ainsi les clés du Paradis.

Dieu contempla son œuvre et dit : « c’est très bon. »

Dieu avait terminé la Création.

Il bénit le septième jour, le sanctifia.

Puis il se reposa. (Genèse 1.31)

5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Orjebin Jean-Paul

En ce moment Classic Courses fréquente avec assiduité la paroisse de Maranello.