Matra – thèque

0 0 voter
Évaluation de l'article

124 victoires au terme d’un plan de route simple : gagner en F3 puis en F2, en F1 et en endurance. Dix ans de présence. Dix ans de succès. Jean-Luc Lagardère avait deux bottes secrètes : sa capacité inégalée à motiver et convaincre et son art pour bien s’entourer.  Petit aperçu  – sans texte ou presque – des voitures qui ont donné à la marque sa notoriété mondiale. 

Classic COURSES 

 

DSC_5066.jpg

Les monoplaces 

Matra F3 MS 1 ( et suivantes) : 3 Titres de Champion de France F3
 1965 (Jean-Pierre Beltoise), 1966 (Johnny Servoz-Gavin), 1967 (Henri Pescarolo)
1e victoire Matra avec Jean-Pierre Beltoise à Reims le 1er juillet 1965

DSC_5069MS1.jpg

DSC_5070MS1.jpg

IMG_0769.jpg

Matra F2 MS 7  : 3 Titres de Champion d’Europe F2
 1967 (Jacky Ickx) , 1968 (Jean-Pierre Beltoise) , 1969 (Johnny Servoz-Gavin)DSC_5071 MS7.jpg

DSC_5072 MS7.jpg

Matra F1 MS 80-Ford : Titres Pilotes et Constructeurs de Champion du monde F1
  1969 (Jacky Stewart)
DSC_5076 MS80 F1 1969.jpg
 
Matra MS 11 F1 avec LE V12 Matra
Aucune victoire F1 sur Matra…

IMG_0781.jpg

DSC_5073 MS10.jpg

DSC_5074 MS10.jpg

MS 9 V12 1968 2.jpg

MS 9 V12 1968 3.jpg

…mais Le V12 Matra a fini par remporter sa première victoire F1 dans sa version MS 76 sur la Ligier JS7 de Jacques Laffite en 1977 à Anderstop lors du Grand Prix de Suède

MS 76 V12 Ligier JS 7 - 1977 .jpg

 

Les prototypes ou la longue course au succès :

Matra MS 620 BRM 1966
( Et au fond à droite la MS 630 1967-69 )

DSC_5080.jpg

Matra MS 640  V12 1969
DSC_5081.jpg
Matra 650 V12
1970 Victoire au Tour de France auto : Beltoise, Depailler, Todt
 1971 Victoire au Tour de France auto : Larrousse, Rives

DSC_5082 (1).jpg

DSC_5082 (3).jpg

Matra 660 V12
1970 Victoire aux 1000 kms de Paris : Brabham, Cevert

DSC_5085 MS 660.jpg

Matra 670, 670B, 670C  V12
1972 Victoire aux 24 heures de Mans : Pescarolo, G. Hill
1973 Victoire aux 24 heures de Mans : Pescarolo, Larrousse
1974 Victoire aux 24 heures de Mans : Pescarolo, Larrousse
 
1973 Titre de champion du monde des marques endurance
1974 Titre de champion du monde des marques endurance
DSC_5091.jpg

IMG_0803.jpg

Pilotes

Jean Pierre Beltoise

DSC_5189 Jean PIerre Beltoise.jpg

Henri Pescarolo

DSC_5181 Henri Pescarolo.jpg

DSC_5079.jpg

« La voiture des copains »

DSC_5067 Matra 530 LX.jpg

DSC_5068AMatra 530 Sonia Delaunay.jpg

DSC_5068 Matra 530.jpg

 

Photos @ Olivier Rogar

Musée Matra de Romorantin 2012

Avignon Motor Festival 2011

 

 

0 0 voter
Évaluation de l'article

Johnny Rives

« Lorsque j’ai été appelé sous les drapeaux, à 21 ans, j’avais déjà une petite expérience journalistique. Un an et demi plus tôt j’avais commencé à signer mes premiers « papiers » dans le quotidien varois « République », à Toulon. J’ai envoyé le dernier d’entre eux (paru le 4 janvier 1958) à Pierre About, rédacteur en chef à L’Equipe. Il m’a fait la grâce de me répondre après quoi nous avons correspondu tout au long de mes 28 mois d’armée. Quand je revins d’Algérie, très marqué psychologiquement, il voulut me rencontrer et me fixa rendez-vous au G.P. deMonaco 1960. Là il me demanda de prendre quelques notes sur la course pendant qu’il parlait au micro de Radio Monte-Carlo. J’ignorais que c’était mon examen d’entrée. Mais ce fut le cas et je fus reçu ! Je suis resté à L’Equipe pendant près de 38 ans. J’ai patienté jusqu’en 1978 avant de devenir envoyé spécial sur TOUS les Grands prix – mon premier avait été le G.P. de France 1964 (me semble-t-il bien). J’ai commencé à en suivre beaucoup à partir de 1972. Et tous, donc, dès aout 1978. Jusqu’à décembre 1996, quand les plus jeunes autour de moi m’ont fait comprendre qu’ils avaient hâte de prendre ma place. C’est la vie ! Je ne regrette rien, évidemment. J’ai eu des relations privilégiées avec des tas de gens fascinants. Essentiellement des pilotes. J’ai été extrêmement proche avec beaucoup d’entre eux, pour ne pas dire intime. J’ai même pu goûter au pilotage, qui était mon rêve d’enfance, ce qui m’a permis de m’assurer que j’étais plus à mon aise devant le clavier d’une machine à écrire qu’au volant d’une voiture de compétition ! Je suis conscient d’avoir eu une vie privilégiée, comme peu ont la chance d’en connaître. Ma chance ne m’a pas quitté, maintenant que je suis d’un âge avancé, puisque j’ai toujours le bonheur d’écrire sur ce qui fut ma passion professionnelle. Merci, entre autres, à Classic Courses. »

Johnny Rives
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
christian

Aucun commentaire pour Matra-thèque….? incroyable… une épopée fantastique , une belle histoire d’hommes . Les Matraciens , Lagardère , Ducarouge , Beltoise , Pescarolo , Cevert , Larousse et tant d’autres …en mériteraient des valises ! La France aux avants-postes , devant Ferrari et les anglais , Championne du monde F1 et Championne en endurance , pas si souvent …. je n’ai pas connu la F1 , trop jeune , mais les fantastiques 670 et 680 et leur V12 enchanteur m’ ont fait rêver au Mans et partout ailleurs . Ils ont tout gagné , impossible n’était pas français !!… Lire la suite »

Linas27

Ce musée de Romorantin est un véritable gardien du patrimoine sportif automobile français… Je me souviens y être passé il y a 6 ans alors que rentrais de vacances. Nous étions les seuls visiteurs avec ma compagne en cette matinée…. Une atmosphère quasi religieuse y régnait, un silence émouvant autour des ces mythiques voitures à la mélodie pourtant si caractéristique…Une bonne partie peuvent d’ailleurs reprendre vie et rouler grâce à l’officine EPAF. Je vous conseille une visite Christian…