Fittipaldi
12 mai 2024

Fittipaldi nivèle

Circuit automobile européen permanent de Nivelles-Baulers, Belgique, le 12 mai 1974
Patrice Vatan

Fittipaldi

Dégringoler du grand Spa de dimanche dernier au circuit Mickey Mouse de Nivelles aujourd’hui, c’est passer d’un 18 trous à un golf miniature.

Sis à une portée de fusil de Bruxelles et à un jet de pierre de la frontière française, il a attiré une foule épaisse pour le Grand Prix de Belgique disputé sur ce mini développement de 3,7 km que les F1 parcourent en moins d’une minute quinze.

Je filme ce qui s’apparente davantage à rush – au sens premier du mot – que du Grand Prix de John Frankenheimer.


On y voit néanmoins quelques jolies enfilades dans les grandes courbes ; la seule apparition en GP de Gérard Larrousse sur la Brabham Finotto et de Teddy Pilette (Brabham BT42 Hitachi); les débuts de Tom Pryce sur la jolie Token verte et jaune ; une histoire sans parole mais non dénuée d’humour à la manière de Graham Hill, et la seconde victoire de Fittipaldi à Nivelles, ce qui amènera un Etienne Moity au top de son art sinon de l’orthographe à titrer dans Scratch « Fittipaldi nivèle ».

Hélas, nul ne nivellera plus rien à Nivelles, vite abandonné aux orties de la faillite

Fittipaldi
Emerson Fittipaldi – Circuit de Nivelles (B) 1974

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Visitez notre boutique en ligne :

Johnny Rives

Johnny Rives : Une passion terrible, la vitesse

29,00
Johnny Rives

Une passion terrible, la vitesse

Johnny Rives nous livre ses souvenirs de course et partage avec nous les moments forts et les rencontres de quatre décennies passées au bord des pistes. On l'attendait depuis longtemps. Edité par Classic-Courses, Coco-B-Editions et Jamval Editions ce livre de 256 pages, préfacé par Henri Pescarolo contient 165 photos couleurs et noir et blanc.

François Mazet, Mes vies à toute vitesse

24,00
Au début des années 1970 François Mazet était considéré comme l'un des principaux espoirs de la F1 française. Champion de France de F3 1969, il accédait à la discipline reine du sport automobile lors du GP de France 1971 avant de voir sa progression contrariée par la crise pétrolière. Trop vite achevée en 1973, sa carrière s'ouvrait dès lors sur d'autres défis riches d'incroyables rencontres et de paris insensés. La trajectoire de François Mazet est plurielle, tout comme sa vie. Du swinging London des années 1960 à la Citronneraie de Menton, en passant par les paddocks de F1, c'est à un incroyable voyage que ce livre nous convie.    
François Mazet

F2 Pau 1970 - Qualifié en 1e ligne entre Jack Brabham et Jochen Rindt © Archives personnelles François Mazet

Vos commentaires les plus récents :

D’autres articles à découvrir :

1 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

8 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

Contribuez à Classic-Courses

Pour raconter l’histoire de la course automobile, il nous faut du temps, de la documentation, des photos, des films, des contributeurs de tous âges et des geeks qui tournent comme des F1 !

Nous soutenir

Pour que notre aventure demeure bénévole et collaborative et que nous puissions continuer à écrire nos articles au gré de nos envies, en toute indépendance.