Angoulême : Les princes Igor

La chronique de Patrice Vatan du 16/09/2019

Nul ne prêta attention à ce petit monsieur qui poussait la porte de l’Espace mémoriel de la Résistance, un des lieux choisis par le Circuit des Remparts pour commémorer l’édition originale de 1939.

Timide, hésitant, ne sachant à qui s’adresser il ouvrit une méchante enveloppe de papier kraft et en extirpa le contenu au nez de la première personne qu’il rencontra, Michel Janvier qui dédicaçait.
« Mon grand-père tenait le garage Berland qui était concessionnaire Simca et c’est là que descendait l’équipe Gordini quand elle courait aux Remparts », lâcha comme pour s’excuser ce témoin soudainement magnifique.

Une flopée de tirages noir et blanc d’excellente facture se déversa alors, profusion de merveilles qui feraient le bonheur des collectionneurs. Ici Roger Loyer, là Robert Manzon et encore cette image que nous n’avons pu résister de capturer, Le prince Igor Troubetzkoy, en veste sombre, conversant avec son patron Amédée Gordini en costume croisé. C’est sur la Simca-Gordini numéro 20, derrière eux, qu’il remporterait le 3e Circuit des Remparts en 1948.

Esthète, collectionneur d’art, grand séducteur, Le prince Igor n’apparaîtrait plus en course après cette victoire.

Quelque soixante ans plus tard, un autre Igor s’illustrera sur les Remparts où le micro l’a fait prince. Igor Biétry, journaliste indépendant a pris le difficile relais d’un maître commentateur, Jean-Louis Mathieu mais il a réussi au fil des ans à imposer son style, sa marque : technicité, bonhomie, empathie, convivialité,

D’avoir suivi sa prestation samedi à l’arrivée du rallye nous a convaincu, par sa manière de s’attirer le public, de le rendre complice de l’événement, que les Remparts possèdent un atout de communication et de vulgarisation à cultiver.

Une pensée sur “Angoulême : Les princes Igor

  • Chaleureuse bienvenue à Patrice Vatan dont je découvre la belle prose dans les notes de Classic Courses.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.