Ford v Ferrari, quand le rêve américain prend la piste

A vouloir vendre un film axé sur les 24 heures du Mans 1966, le distributeur français provoque un net clivage des avis, introduit incompréhension et regards biaisés sur ce que James Mangold a filmé, à savoir l’amont de la course,

Lire