« Ricard » 1979 : Piquet – Fittipaldi (*)

0 0 voter
Évaluation de l'article

brabham bt 49

Je suivais Piquet depuis la F3 et je le savais, c’était un très bon.  Sa première année en F1 aux côtés de Lauda sur la mauvaise BT48 Alfa Romeo les a rapprochés mais leur score final a convaincu Lauda qu’il lui fallait d’autres challenges. Piquet reste seul avec le très discret Zunino. gordon murray, nelson piquet

Il a 27 ans et une seule année de F1. Sur les 39 pilotes qui tenteront de se qualifier cette année là, il y en a 32 qui sont plus vieux que lui. Le temps n’était pas encore aux bébés pilotes !
Il paraît très mûr, calme et sûr de lui. Gordon Murray, le génial ingénieur, est très proche de lui.

nelson piquet, brabham bt 49

Dans les stands pas de barrières, mais il ne viendrait à personne l’idée d’y pénétrer. La BT 49 avec son moteur Ford vient de succéder à la BT 48. Compacte, jolie, simple, elle semble promise à un bel avenir. Une bonne auto est souvent également une belle auto. Le principe, valable pour les avions, se vérifie imparablement depuis des décennies.

nelson piquet, ricardo zunino, brabham bt 49Le camion porteur Brabham est toujours aux couleurs Alfa Romeo, El Supremo, sa caisse enregistreuse, ses milliards et son pied à coulisse ne sont pas encore sortis de la chrysalide Ecclestone ! ( Alors propriétaire de Brabham).

ricardo zunino, gordon murray, rick mears, barbham bt 49

Un scoop ce matin ; Zunino réussit à mobiliser 4 techniciens et Gordon Murray autour de son cas !
Quand il enlevera discrètement son casque au fond du stand, je me rendrai compte qu’il ne s’agit pas du tout de Zunino mais de Rick Mears. Bernie rêve d’un pilote Us et Celui là vient de gagner les 500 miles d’Indianapolis et le championnat Cart.

nelson piquet, brabham bt 49

La vie trépidante des stands se poursuit par le tournage d’un film publicitaire pour Parmalat, le consortium laitier italien. Piquet a l’air enchanté… Mais il pose, alors avec sa gueule, la photo est sympa.

——————————————————————————————————-

Le plus beau casque de la F1 ? Fittipaldi est un homme de goût assurément. Et un très grand champion. Avec deux titres de champion du monde et 14 victoires, Lauda venant d’arrêter, il est le plus capé des pilotes en exercice. Jusqu’au récent exploit d’Hamilton, il aura été le plus jeune champion du monde de F1 ( 25 ans – 1972 ).

emerson fittipaldi

Il reçoit sa nouvelle monture directement dans les stands. Il a racheté le matériel de l’écurie Wolf Racing et embauché leur prometteur pilote Keke Rosberg. Celui –ci photographie tout ce qui l’entoure. Il a les bons angles et le bon matériel. Des photos de valeur…

emerson fittipaldi

Fittipaldi prend possession de sa monture et effectue quelques tours. Rosberg lui succède et tombe les temps…

emerson fittipaldi

Ce qui mobilise complètement Emerson, son œil de faucon parle pour lui !

emerson fittipaldi

Cette saine émulation permettra à l’écurie de finir le championnat 80 à la 7e place, mais Fittipaldi avait le talent pour d’autres titres, qu’il ira conquérir en championnat Cart à la fin des années 80.

emerson fittipaldi

Olivier ROGAR

Photos @ Olivier Rogar
* : publié en 2010 sur le site Mémoire de stands

0 0 voter
Évaluation de l'article

Olivier Rogar

« D’aussi loin que je me souvienne l’automobile m’a passionné. Les cartes postales de tacots, les goûters au Pub Renault avec ma tante puis la course de côte de Saint Antonin à Aix en Provence et enfin le Grand Prix de France au Paul Ricard m’ont fait passer d’Auto-Poche et l’Automobile à Sport-Auto, Auto-Hebdo, et – surtout – l’Equipe. Fascination pour les protos du Mans d’abord. Puis pour les F1 lors de cette incroyable saison 1976. Monde aussi inaccessible que fascinant que j’ai fini par tangenter en 1979-80 au Paul-Ricard puis en Angleterre. Les quelques photos que j’y avais commises et cette passion inextinguible m’ont amené à collaborer avec l’excellent « Mémoires des Stands » puis, à sa disparition, en 2012, à créer Classic COURSES avec l’aide et les encouragements de Pierre Ménard et Johnny Rives. L’esprit d’entreprise qui m’habite trouve dans le sport automobile les valeurs de précision, de prise de risques, de rapidité à prendre des décisions dont la maîtrise conditionne toute réussite. »

Olivier Rogar
S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Marc Pontier

Merci pour ce retour au Castelet le WE , justement , d’ un autre retour au Castelet : celui des WSR ! 😉

Michel LOVATY

Une sorte de « passation de pouvoir ».

Olivier ROGAR

Le meilleur résultat de Fittipaldi sur une de ses voitures. Je suis convaincu que la présence de Keke Rosberg à ses côté lui a donné une nouvelle motivation. Et l’ex Wolf ne devait pas être une mauvaise auto.

JP Squadra

A bientôt

Daniel DUPASQUIER

Heureux de retrouver certains d’entre vous. Il faut drôlement naviguer sur la toile pour tomber sur Classic COURSES. Mais c’était bien le hasard qui m’avait conduit sur celui qui nous avait déjà réunis. Merci Pierre MENARD et Olivier ROGAR et bonne route !

Olivier Rogar

Nous comptons sur vos commentaires cher Daniel !