Alain Prost – Le Professeur de gestion – Les revenants 4

Talent, intelligence, caractère. Electricité palpable. D’un côté la réputation d’un métronome, «  le professeur » et de l’autre celle d’un éternel insatisfait, politique, voire manipulateur. Relations souvent tendues avec ses équipiers et ses chefs d’écurie. Alain Prost est doté d’une nature qui se refuse tellement à l’échec qu’elle semble ne pouvoir en endosser la moindre parcelle de responsabilité. Gestion difficile pour ses employeurs ou partenaires. D’autant que le talent dont il est porteur place l’échec à des niveaux très relatifs, de quoi constituer un palmarès satisfaisant pour nombre de pilotes.

Lire

Jean-Luc Thérier : un Grand

Il est dans l’ordre des choses que les grands noms des années 60 et 70 disparaissent ces temps-ci, alors que le XXIème siècle est déjà bien entamé. Et Classic Courses, comme d’autres sites spécialisés, pourrait facilement additionner les hommages nécrologiques

Lire

Jackie Stewart 80 (2) – Le deal Matra-Tyrrell

Il y aura cinquante ans en septembre, Matra enlevait le titre mondial des constructeurs de Formule 1. Une première, pour un châssis français. Un exploit rendu possible grâce à « l’entente cordiale » établie entre le fabricant hexagonal spécialisé dans l’aéronautique –

Lire

Jackie Stewart 80 (1) – Son combat pour la sécurité

Le 11 juin prochain, John Young Stewart passera le cap des 80 printemps. Un âge respectable qu’il n’aurait peut-être jamais atteint s’il n’avait œuvré efficacement pour éloigner au maximum la grande Faucheuse des circuits. Celui qui demeure comme un des

Lire

Niki Lauda – L’homme aux sept vies – Les revenants 1

Le récent retour gagnant du golfeur Tiger Woods a été qualifié de  « plus grand retour de l’histoire du sport ». Cela nous a décidés à reprendre la série, restée inachevée, sur nos champions F1 . A tout seigneur, tout honneur, Niki Lauda inaugure cette liste. Parce que le plus grand retour, c’est lui !

Lire

Jabouille revisite sa victoire au GP de France 1979 avec Eric Bhat

Ce jour-là, un dimanche glacial de début juillet, l’équipe Renault imposa pour la première fois en F1 son révolutionnaire moteur 1500 turbo. Au volant : Jean-Pierre Jabouille, son pilote et son metteur au point. Il n’est guère étonnant qu’après le drapeau

Lire