Johnny Rives F1, Bahrain 2017

SANS L’OMBRE D’UN DOUTE  Six secondes et six dixièmes, c’est peu. Presque rien. Pourtant, si l’on s’arrête sur le GP de Bahrain 2017, c’est beaucoup : l’écart qui, à l’arrivée de cette belle course pleine et vivante, séparait le vainqueur Sebastian

Lire