Rétromobile 2019 – Des souris et des hommes – 2

La balade de Classic Courses  dans les allées de Rétromobile 2019 se poursuit avec notre passage sur les stands Honda, Renault et William I’Anson – Episode 2.

Olivier Rogar

Lire aussi

Rétromobile 2019 -Des souris et des hommes – 1
Rétromobile 2019 -Des souris et des hommes – 2
Rétromobile 2019 -Des souris et des hommes – 3
Rétromobile 2019 -Des souris et des hommes – 4
Rétromobile 2019 – Des souris et des hommes – 5

 

Honda

Rétromobile 2019
Honda CB 750 1970 – Honda – Retromobile 2019 © Olivier Rogar -www.classiccourses.fr

L’éventail de Honda couvre un demi-siècle d’histoire de la marque en trois modèles : la célèbre moto 750 Four de 1970, le cabriolet S 2000 de 1999 et la nouvelle NSX GT3 de 2019. La marque est résolument tournée ici vers l’avenir et la performance. Souvenez vous des 240 ch de la S 2000 et de ses envolées à 9000 trs/mn.

Rétromobile 2019
Honda NSX GT3 2019 – Honda – Retromobile 2019 © Olivier Rogar -www.classiccourses.fr

 

Rétromobile 2019
Honda S 2000 1999 – Honda – Retromobile 2019 © Olivier Rogar -www.classiccourses.fr

On ignore la puissance de la NSX. Mais le V6 double turbo de 3.5L dans un châssis de 1240 kg, doit donner quelques émotions, Loïc Depailler a fait les 24Heures de Spa sur un modèle semblable, avec Riccardo Patrese comme coéquipier.  Il aurait été intéressant d’avoir son avis. Mais nous ne nous sommes pas croisés. Tiens, il y a quelques années sa voiture de tous les jours – enfin tous les jours où il ne roule pas à moto – était un coupé S 2000….

Mais sur le stand Honda, il n’y a pas que les engins à moteur qui comptent. Il y a les copains, les hommes, les femmes qui gravitent autour des formidables Aurélie Litzer et Laurent Lefrançois. Ils ont su réunir autour d’eux un aéropage de personnalités différentes, venant de tous les horizons et se retrouvant ici chaque année avec plaisir.

Rétromobile 2019
Patrice Vergès –  Retromobile 2019 © Olivier Rogar -www.classiccourses.fr

Patrice Verges en est la vigie, entre relations, polars, essais, dernier bouquin sur une marque ou l’autre, il n’arrête pas, ne rate rien, passe au laser tous les châssis environnants avec une souplesse et une sûreté qui trahissent une longue expérience…

Photographes, journalistes, pilotes, cavistes tout le monde se croise, échange, parle, se raconte la dernière. C’est l’épicerie, bar, stand, spot du salon. Une crainte née d’un espoir : si Honda regagne en F1, ce qui va bien finir par arriver, cette extraordinaire ambiance va-t-elle perdurer ?

Renault Turbo

Rétromobile 2019
Renault RS 10 Turbo 1979 – Retromobile 2019 © Olivier Rogar -www.classiccourses.fr

Le turbo à toutes les sauces avec un parterre de youngtimers et  le Berliet T100 pour involontaire toile de fond.

Renault 5 Alpine, à la fois proche et lointaine qui nous fit rêver il y a quelques décennies, ….  R9 Turbo… que ma pauvre mère refusa au bénéfice d’une modeste Tls si mes souvenirs sont bons – 72 ch tout de même et premiers dérapages…., R5 Turbo qui nous fit comprendre que quelque chose se passait à la régie.

Rétromobile 2019
Renault 5 Turbo – Retromobile 2019 © Olivier Rogar -www.classiccourses.fr

R25 Turbo avec son synthétiseur de parole aux déclenchements intempestifs sous certaines latitudes. Celui auquel certains patrons de ma connaissance trouvaient une voix de syndicaliste…. R18 Turbo dont se dota la Police nationale pour suivre – au moins – les amateurs de courses sauvages en Bmw…. La  Safrane Biturbo si peu connue et même l’inénarrable Fuego.

Rétromobile 2019
Renault Turbo – Retromobile 2019 © Olivier Rogar -www.classiccourses.fr

La régie avait fait le choix du Turbo. On aurait préféré celui des cylindres. Six au minimum et pourquoi pas huit ou douze ? Mais notre cher pays reste ce qu’il est.  « A la française » rime parfois avec « A la noix » et en matière de moteur de route, cela faisait quelques décennies que, par choix politique, on suivait les voies de l’indice plutôt que celles de la performance. Ne faisons donc pas la fine bouche. Avec le Turbo, la puissance était là, même si la manière pouvait laisser à désirer.

Rétromobile 2019
Renault RS 10 Turbo 1979 – Retromobile 2019 © Olivier Rogar -www.classiccourses.fr

Mais en ce mois de juillet 1979 à Dijon, nos amis britanniques ou italiens ont commencé à comprendre que le « Yellow Tea Pot »  de 1977 avait embarqué autre chose qu’une bouilloire aussi brutale qu’explosive. Pole, victoire et troisième place pour Jabouille et Arnoux. La bataille de ce dernier avec Gilles Villeneuve pour la seconde place éclipsa totalement la victoire de Jean-Pierre Jabouille. Elle était pourtant la première victoire totalement française en Formule 1 : Chassis – moteur – pneus – pilote ! Une grande pensée pour Jabouille et tous ceux qui ont oeuvré à ce premier succès. Il y a quarante ans !

William i’Anson Ltd

Rétromobile 2019
William i’Anson – Retromobile 2019 © DR

Le stand sur lequel officie Carol Quiniou rassemble plusieurs voitures exceptionnelles. René Fiévet l’a remarqué. Car lorsque qu’on déambule avec lui il faut s’attendre à être interrogé sur telle ou telle voiture, pourvu qu’elle ressemble à un tube entre quatre fines roues !  Mais la condition n’est pas suffisante : il faut également qu’elle ait été pilotée par un grand. Gurney, par exemple. La conversation s’est donc envolée entre lui et William l’Anson autour de cette belle BRM P48 F1  1960. Palmarès modeste mais une victoire à Ballarat – Australie. Elle se caractérise par un unique frein  à disque à l’arrière. En sortie de boîte.

Rétromobile 2019
BRM’s – William i’Anson – Retromobile 2019 © Olivier Rogar -www.classiccourses.fr
Rétromobile 2019
William i’Anson et René Fiévet – Retromobile 2019 © Olivier Rogar -www.classiccourses.fr

Une Chevron B26 Hart 420R de 1974 ex Peter Gethin – Brian Redman – John Watson attire également l’œil. Sa forme. Certes. Mais surtout sa couleur plurtôt rare en course : chocolat. D’où son surnom « Chocolate drop ».

Rétromobile 2019
Chevron B26 – William i’Anson – Retromobile 2019 © Carol Quiniou

A suivre …

Olivier Rogar

Olivier collabora avec « Mémoires des Stands » puis, à sa disparition, en 2012, il créée Classic COURSES avec les encouragements de Pierre Ménard et Johnny Rives. L’esprit d’entreprise qui l’habite trouve dans le sport automobile les valeurs de précision, de prise de risques, de rapidité de décision dont la maîtrise conditionne toute réussite.

Olivier Rogar has 56 posts and counting. See all posts by Olivier Rogar

4 pensées sur “Rétromobile 2019 – Des souris et des hommes – 2

  • L’unique disque de frein à l’arrière de la BRM P48 a laissé de bien mauvais souvenirs, notamment à Dan Gurney lors du GP de Hollande 1960. Outre qu’il était insuffisamment efficace, ce système se révéla dangereux dans les dunes au bord de la Mer du Nord quand le disque arrière céda au freinage de Tarzan, occasionnant une sévère sortie de route où la monoplace folle faucha un commissaire de piste qui décéda. Ce fut le problème de trop qui poussa Gurney à quitter BRM pour Porsche.

    Répondre
  • Ping :

  • Le stand i’Anson Ltd présentait effectivement trois voitures exceptionnelles, qui ont tout de suite attiré mon attention. Personnellement, c’est la première fois que je les voyais. Au fond, à l’arrière-plan, on reconnait la Connaught « tube dentifrice » de 1957, celle qui remporta le Glover Trophy (voir Classic Courses du 24 février 2017 : « A very British Affair »).
    Quant à la voiture du milieu, la BRM P57 numéro 5, elle nous fut présentée comme celle conduite par Ritchie Ginther durant la saison 1963. J’ai été émerveillée par la beauté de cette voiture : une ligne magnifique et une forme totalement épurée. On n’en a pas vraiment conscience quand on regarde les photos de l’époque.
    Précisons tout de suite qu’il ne s’agit pas des chassis d’origine. Ces voitures ont été reconstruites, du moins en ce qui concerne les deux BRM. Pour la Connaught, je ne sais pas.

    Répondre
  • Ping :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.