Bernard Consten et l’automobile

Dès mon plus jeune âge, j’ai eu la chance de rencontrer Bernard Consten, déjà à la présentation de la Jaguar Type E chez Royal Elysée en octobre 1961, ensuite au Tour de France à Reims ou Montlhéry.
Bien plus tard, en 1982, ayant collectionné une Jaguar MK2 TDF, je la lui ai vendu, puis l’ai rachetée dix ans après. Ce qui m’a donné le plaisir  de la lui prêter ensuite en diverses occasions.

Hervé Charbonneaux

Bernard Consten @ DR
Bernard Consten @ DR

Dans les années 80,  en participant à des rallyes en France ou à l’étranger, je l’ai souvent rencontré dans les parcs ou avant les spéciales à Madère, au Kenya, au Monte Carlo ou en Corse. Sans doute fatigué par le rythme intense de ces rallyes qui nous obligeaient à rouler nuit et jour, il me dit un matin : « Hervé un bon rallye c’est avec du sommeil, même un quart d’heure, tu le prends ! »  J’ai toujours suivi son bon conseil !

Il faut se rappeler que les grands rallyes des années 50 avaient le même rythme que celui des rallyes raids 30 ans plus tard et que de remporter la Coupe des Alpes le 12 juillet 1958, puis le Liège-Rome-Liège un mois après avec la même Alfa Romeo SZ, juste révisée chez Conrero, relevait de l’exploit !

Bernard Consten- Alfa Romeo - 1958 @ DR
Bernard Consten- Alfa Romeo – 1958 @ DR

Pilote éclectique, il conduisait tous types de véhicules, avec finesse et une écoute sensible de la mécanique. Un choix impressionnant de marques et modèles, mais s’est surtout avec Alfa Romeo et Jaguar qu’il acquerra  ses principales victoires. Véhicules à propulsion, moteur central ou traction avant, il adaptait sa conduite avec brio, farouchement déterminé. Et s‘il avait un problème mécanique il ne se désarmait jamais pour trouver la bonne solution.

Pilote de rallyes surtout

Au départ d’un rallye, ses concurrents directs le redoutaient et les jeunes débutants l’admiraient. Pilote très doué et au sens tactique affuté, il choisissait la bonne voiture pour l’épreuve, le bon préparateur et le bon co-équipier. Pour certaines épreuves, il pilotait avec d’autres grands pilotes, comme Jean Vinatier, Roger Delageneste, Jean Rolland, Paul Armagnac, mais surtout José Rosinski et son cousin germain, Jean Hébert journaliste  à l’Auto-Journal et ingénieur de formation, avec lequel ils avaient créé l’écurie Léopard.

Ses reconnaissances de rallyes étaient très précises autant que sa lecture du règlement, Ayant eu souvent l’occasion de parler de ses voitures préférées, ses Jaguar MK2 TDF bien sûr, la Lotus 23, les Alfa Romeo SZ  1300 Zagato . Et puis la GTA, qui pour lui qui a été une formidable réussite. Une voiture de série parfaitement modifiée par l’ingénieur Chiti, toute suite une très bonne voiture de course !

Bernard Consten – Reims – TdF 1964 @DR

Quatre fois Champion de France des Rallyes, en tourisme d’abord 1958-1961-1962 puis toutes catégories selon la nouvelle formule en 1967. Il participe à toutes les grandes épreuves de l’hexagone ayant un coefficient important afin de marquer un maximum de points, dans le but du championnat de France.

En 1967 il est encore Champion de France devant Larousse en terminant la fin de l’année, 4 ième au Cévennes après une course d’anthologie en Alfa GTA ! Bien avant la création du championnat du monde des rallyes en 1973, il remporte de grandes victoires au scratch ou en catégorie dans les plus belles épreuves. (2)

Non pratiquant du 4×4, ils utilisent au Rallye Infernal en 1969 une Land Rover 88 avec Hébert. Puis  dans les années 70 il participe à quelques rallyes africains et démontre, s’il en était besoin, que son talent est intact. Cela lui vaut une victoire au Bandama 1975, devant Timo Makkinen, tous deux sur Peugeot 504 et une seconde place la même année au Rallye du Maroc, toujours sur 504. Avec Gérard Flocon comme coéquipier.

Bernard Consten – Peugeot 504 – Bandama 1975 @DR

Pilote de circuit aussi

S’il compte de nombreuses participations à des courses de côte, celles – ci consistaient davantage à reconnaître de futures épreuves spéciales du Tour de France et à roder sa nouvelle Jaguar MK2 spécialement préparée. Ses participations en circuits sont aussi importantes, avec notamment six participations aux 24 Heures du Mans de 1957 à 1962.

Ses participations en circuits :
24 H du Mans
1 000 Kms de Paris
12 H de Sebring
Spa Francorchamps
300 Kms de Charade
Targa Florio ( ou il gagne en 1961 avec son Alfa Romeo SZ en GT – de 1300 devant tous les italiens , son ami de toujours José Rosinski et coéquipier à cette épreuve  lors d’un dîner en 2010 chez Bernard me disait en riant, on les a bien eus !)

Bernard Consten – DB – LeMans 1959 @ Charly Rampal

Président enfin

Nommé à la présidence de la FFSA en 1968,  il prend les rennes de la fédération en apportant son regard et sa grande expérience, puis relance le Tour de France sous le nom de Tour Auto en 1969.
Dans les années 80 il collectionne les autos de sa passion Alfa Romeo, Porsche Ferrari, Mercedes et bien sûr Jaguar !
Il crée un groupe de passionnés de la marque : l’Amicale Jaguar et apporte sa très large connaissance des rallyes, des routes et des belles étapes pour de nombreuses réunions, il participe aussi à des rallyes historiques,  Maroc Classic en jaguar E,  Tour Auto en Mercedes 300 SL papillon, à la Coupe des Alpes en Alfa Romeo TZ1 ou à une épreuve en Peugeot 504 type Afrique préparé par lui.
En même temps il se rend à de nombreuses épreuves,  en tant que commissaire sportif international de la FIA de la commission des rallyes, il regarde attentivement les progrès technique dans la production et la compétition automobile.

MOET-Soiree-Bugatti-Bernard-CONSTEN-Jean-BERCHON-et-Franz-HUMMELL @ DR

Notes

(1) : Ses voitures de compétition :

ALFA ROMEO : Guilietta SV et TI, SZ, TZ, GTA, GTAM
ALPINE : A110 Berlinette
ASTON MARTIN : DB4 GT ZAGATO
CITROEN : DS 21
DB : Barquette
FERRARI : 250 GT Berlinette
FIAT ABARTH : Coupe
JAGUAR : MK 2 TDF et Type E
LOTUS : ELAN et Type 23 barquette
PANHARD : de route et de compétition
PEUGEOT : Berline 504 groupe 2
RENAULT : 4 cv, Dauphine spéciale, Dauphine Gordini, 1093, R8 Gordini
RENE BONNET : DJET
TRIUMPH : TR2 et TR3

(2) : Ses principales victoires :

Coupe des Alpes, 1er en 1958 et 1965
Liège Rome Liège 1er en 1958
Tour de Corse
Rallye du Maroc
Rallye de Cote d’ivoire et Bandama 1er en 1975
Tour de France 1er en 1958, 1960, 1961, 1962, 1963

Au total 28 victoires absolues en France, en Europe et en Afrique.

Une pensée sur “Bernard Consten et l’automobile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.