WEC : 6 Heures de Shanghaï

Après les 6 Heures de Shanghaï, le championnat WEC est joué côté marques avec Porsche champion LMP1 pour la seconde année consécutive et Alpine champion LMP2. Par contre côté pilotes il faudra attendre la dernière manche à Bahrein pour savoir lequel des deux équipages toujours en lice sera sacré Jani, Leeb, Dumas sur Porsche ou Kobayashi, Conway, Sarrazin sur Toyota. Une chose est certaine cependant : un français sera sacré champion du monde LMP1 cette année.

Bertrand Allamel

WEC : Porsche remporte le titre constructeur à Shanghaï

2016-6-Heures-de-Shanghai--JRT22127_hd

C’est la Porsche n°1 (Webber / Bernhard / Hartley) qui l’a emporté dimanche dernier aux 6 Heures de Shanghaï, permettant au constructeur de rafler son second titre en trois ans. L’équipage de la Porsche n°2 (Dumas / Lieb / Jani), qui aurait pu être sacré au championnat des pilotes, n’a pu faire mieux que la quatrième place, devancé par les deux Toyota opportunes et décidément efficaces en cette fin de saison. Les Audi quant à elle, ne semblent plus concernées et multiplient les contreperformances depuis l’annonce du retrait du constructeur. En LMP2, Alpine gagne le titre constructeur (son premier depuis 1973) avec maîtrise en assurant une quatrième place suffisante pour couronner une saison idéale. En GTE PRO enfin, les Ford GT ont à nouveau marqué les esprits avec un doublé qui leur assure les deuxième et troisième places provisoires au championnat.

 LMP1

2016-6-Heures-de-Shanghai-Adrenal-Media-GT5D4497_hd

Si la Porsche n°1 a dominé la course sans encombre et de bout en bout, la n°2 a une fois de plus eu du mal à devancer les Toyota et les Audi, ce qui lui aurait permis de décrocher le titre pilotes. Les Audi s’éliminant progressivement toutes seules au cours d’une course laborieuse et émaillée d’incident divers pour le constructeur sur le départ (avec notamment un accrochage entre les deux Audi), la Porsche n°2 n’avait qu’à assurer deuxième place provisoire. Mais les Toyota ont mené une cadence infernale, combinée à une stratégie à nouveau audacieuse, pour revenir sur la Porsche et la dépasser à la régulière. En conclusion, une belle victoire de la Porsche n°1 qui salue le départ à la retraite de Mark Webber, mais une nouvelle occasion manquée pour Dumas / Lieb / Jani, le titre pilote se jouera lors de la dernière manche à Bahreïn.

Classement Course :

  1. Porsche n°1 – Webber / Bernhard / Hartley
  2. Toyota n°6 – Kobayashi / Sarrazin / Conway
  3. Toyota n°5 – Davidson / Buemi / Nakajima

Classement championnat :

  1. Porsche – 301 pts
  2. Audi – 222 pts
  3. Toyota – 207 pts

LMP2

Wec shanghai 2016 Alpine

L’Oreca 05 n°26 du G-Drive Racing partie seulement en 12e position sur la grille (4e des LMP2), est montée progressivement en puissance pour récupérer la première place et ne plus la quitter. La Ligier n°30 termine deuxième après une belle course, devant la Ligier RGR n°43. L’Alpine n°36 (Lapierre / Menezes / Richelmi) termine donc quatrième à une demi-seconde de la Ligier, après une belle bagarre dans le trafic, mais Nicolas Lapierre n’a pas pu trouver l’ouverture. La quatrième place suffit à Alpine pour remporter un titre qui donne une belle visibilité à la marque, à quelques semaines seulement du lancement de son modèle de série.

Classement Course :

  1. Oreca n°5 – Stevens / Rusinov / Brundle
  2. Ligier n°30 – Giovinazzi / Blomqvist / Gelael
  3. Ligier n°43 – Senna/ Gonzales /Albuquerque

Classement championnat :

  1. SIgnatech Alpine – 181 pts
  2. RGR Sport – 151 pts
  3. G-Drive Racing – 139pts

 GTE

En GTE PRO, les deux Ford GT ont une nouvelle fois dominé les débats, alors que c’est l’Aston Martin qui s’est à nouveau imposée en GTE AM, devant Porsche 911 n°78 et la Ferrari F458 n°83.

Classement Course GTE PRO

  1. Ford GT n°67 – Tincknell / Priaulx
  2. Ford GT n°66 – Mücke / Pla
  3. Ferrari 488 n°51 – Bruni / Calado

Classement championnat GTE PRO

  1. Aston Martin n°95 – 131 pts
  2. Ford Chip Ganassi n°67 – 129 pts
  3. Ford Chip Ganassi n°66 – 121 pts

Classement Course GTE AM

  1. Aston Martin n°98 – Lamy / Dalla Lana / Lauda
  2. Porsche 911RSR 488 n°86 – Ried / Henzler / Camathias
  3. Ferrari F458 GT n°78 – Perrodo / Collard / Aguas

Classement championnat GTE AM

  1. AF Corse n°83 – 173 pts
  2. Aston Martin n°98 – 148 pts
  3. Abu Dhabi Proton Racing n°88 – 126 pts

Prochaine manche : 6h de Bahreïn – 19 Novembre (dernière épreuve du championnat)

 

Illustrations © DR

Bertrand Allamel

Auteur, formateur et conférencier. Titulaire d’un DESS Ingénierie Culturelle et d’un DEA de Philosophie économique. Il a pu analyser le monde de la culture depuis des postes d’observation privilégiés tels que machiniste, régisseur, organisateur, concepteur, consultant. Il écrit des articles et des livres sur divers thèmes, en son nom propre ou sous pseudonyme.

Bertrand Allamel has 6 posts and counting. See all posts by Bertrand Allamel

6 pensées sur “WEC : 6 Heures de Shanghaï

  • Alpine, champions du Monde en LMP2, un français champion du monde en LMP1 (Mais qui de Dumas ou Sarrazin ?) Des bagarres intenses, l’inattendu à chaque course. Certes, seuls trois équipes peuvent l’emporter au général… je connais des disciplines où celà constituerait le comble du suspens.

    Répondre
  • Le WEC est un championnat du monde labellisé FIA . Pour moi , c’est une escroquerie , une immense magouille qu’une caisse qui est une ORECA soit autorisée à se renommer ALPINE et tirer de son titre un profit publicitaire . JEAN : et si tu appelais ULYSSE pour nettoyer tes écuries qui sentent mauvais .

    Répondre
    • Soit. Pourtant, quel spectacle sur la piste !

      Répondre
    • C’est le principe du LMP2. Une manière de permettre aux écuries privées (de gloire) de pouvoir recueillir des lauriers elles aussi. Et puis aurait-on qualifié d’arnaque le titre de champion du monde de Fangio sur la Lancia D50 rebaptisée Ferrari ? Ce championnat est somptueux et les pilotes sont des top. Regardons le palmarès de Dumas cette année : 24 H du Mans, Pikes Peak, Tour de Corse historique, Champion du monde WEC. Ca me rappelle furieusement l’éclectisme des pilotes des années 60. Et c’est ce championnat WEC qui le permet.(Sarrazin, avec un peu moins de réussite a fait le même parcours, alternant Fe, Wec, Rallyes). Le Wec est ce qu’il y a de plus intéressant aujourd’hui en sport automobile. C’est un fait.

      Répondre
    • Les écuries du WEC me plaisent bien comme elles sont, mais c’ est plutôt Hercule qui avait nettoyé celles d’Augias ( rien à voir avec le copilote en rallye de Jean Rolland! )

      Répondre
  • Sympa ce doublé AUDI pour finir .
    Comme quoi , il y a parfois une morale sur la piste et que de belles histoires peuvent aussi bien se terminer .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.