Le billet de Luc Augier : GP du Brésil 2013

47942_1359447751680_2924476_n.jpg

Luc Augier nous accompagne sur les derniers Grands Prix d’une saison où rarement la domination d’un pilote n’aura été aussi écrasante. Le qualificatif semble adapté au talentueux et insatiable Vettel  dont la série victorieuse pourrait bien continuer en 2014.

 Classic COURSES

Stirling Moss n’a jamais su s’il avait gagné le Grand Prix de Grande Bretagne 1955 ou si Juan Manuel Fangio l’avait laissé gagner. A Suzuka, en 1991, le jour même où il remportait son troisième titre, Ayrton Senna avait délibérément abandonné la victoire à Gerhard Berger. L’année suivante, sur les mêmes lieux, Nigel Mansell déjà couronné depuis plusieurs Grand Prix, avait fait semblant de commettre une faute pour ouvrir la porte à Riccardo Patrese, sans savoir que la victoire était de toute façon promise à l’Italien puisque le Britannique devait ensuite abandonner sur casse moteur. A Sao Paulo, Sebastian Vettel aurait pu avoir le même geste envers Mark Webber. N’avait-il pas une dette envers l’Australien depuis son manque de loyauté lors du Grand Prix de Malaisie, où il avait enfreint les consignes d’équipe : assurer le doublé dans l’ordre établi par les péripéties de la course et mettre les moteurs en régime de sauvegarde ? Et si Sebastian Vettel a pu remporter quatre titres consécutifs, n’est-ce pas en partie grâce aux points que Mark Webber a empêché ses rivaux de marquer ? Certes, contrairement à celles de Fangio et Moss chez Mercedes, de Senna et Berger chez McLaren Honda ou de Mansell et Patrese chez Williams Renault, la cohabitation de Vettel et Webber chez Red Bull Renault n’aura pas été sans nuage. Il n’empêche : au moment de la séparation et des adieux du vétéran à la Formule 1, l’initiative aurait relevé de l’élégance et, par bonheur, le scénario de cet éplilogue s’y prêtait idéalement. Nul n’y aurait vu de l’arrogance ou de la condescendance. Mais l’idée ne semble pas avoir effleuré Vettel et, apparemment, dans le clan Red Bull, ni Christian Horner, ni Helmut Marko n’ont cru bon de la lui suggérer. Dommage.

luc augier,f1,grand prix du brésil,2013,fia,classic,courses,classic coursesluc augier,f1,grand prix du brésil,2013,fia,classic,courses,classic coursesluc augier,f1,grand prix du brésil,2013,fia,classic,courses,classic courses 




Reste que le parcours de cette impressionnante machine à gagner restera dans les annales, et surtout dans la mémoire de Jackie Stewart. Pouvait-il imaginer que l’écurie qu’il avait fondée avec son fils Paul en 1997 serait vouée à un tel destin ? L’objectif de l’époque ? « Doter Ford d’une structure plus ambitieuses que la simple motorisation de l’écurie Sauber ». Cette vision sembla se concrétiser en 2000 quand Stewart se mua en Jaguar, une marque à l’époque intégrée à la division Premier du groupe Ford. Sous cette appellation, l’écurie faillit déjà recruter Adrian Newey, du moins était-ce l’intention de son directeur d’alors, Bobby Rahal. Elle connut aussi une première gouvernance autrichienne sous l’égide d’Ulrich Bez, le patron de Premier, qui en confia les rênes à Niki Lauda. En 2003, elle engageait… Mark Webber. Puis il y eut la crise économique :  Jaguar jeta l’éponge fin 2004, le groupe Premier (Jaguar, Land Rover, Aston Martin, Volvo) était démembré et vendu par appartements. L’écurie aurait pu disparaître, c’est alors qu’elle est devenue Red Bull mais Webber était déjà parti chez Wiliams… avant de revenir en 2007.

luc augier,f1,grand prix du brésil,2013,fia,classic,courses,classic coursesluc augier,f1,grand prix du brésil,2013,fia,classic,courses,classic coursesluc augier,f1,grand prix du brésil,2013,fia,classic,courses,classic coursesMercedes aura eu le mérite de s’imposer comme « le meilleur des autres ». Sur Canal+, Jacques Villeneuve n’en aura jamais laissé rien paraître mais il a du dérouler plusieurs fois le film dans sa tête. A l’origine, cette écurie a été créée pour lui par son manager Craig Pollock et avec les subsides de British American Tobacco. Pollock avait acquis sa légitimité en rachetant Tyrrell en 1998, l’écurie avec laquelle Jackie Stewart avait remporté ses trois titres : là aussi, singulier croisement de destinées. BAR est apparu en 1999, motorisé par Honda en 2000, avant de devenir pleinement Honda en 2006. Fin 2008, Honda jetait l’éponge mais là encore, comme pour Jaguar, la resurrection releva du miracle : sous le nom de Brawn, avec un moteur Mercedes de substitution, le dédommagement financier assuré par Honda et une inspiration technique providentielle, les « rescapés » Button et Barrichello raflaient la mise en 2009. Brawn aurait-il pour autant survécu sans le rachat par Mercedes ? Et, après trois saisons décevantes, Mercedes aurait-il persévéré si la barre n’avait pas été magistralement redressée en 2013 ? luc augier,f1,grand prix du brésil,2013,fia,classic,courses,classic coursesluc augier,f1,grand prix du brésil,2013,fia,classic,courses,classic coursesEtrangement, on retrouve Niki Lauda à un poste clé dans le nouveau dispositif Mercedes et l’écurie bâtie sur les fondations de Honda devra affronter en 2015 des McLaren redevenues Honda après avoir été Mercedes vingt saisons durant.
1997 pour Stewart devenu Red Bull, 1999 pour BAR devenu Mercedes, c’est à la même époque qu’Alain Prost avait fait naître l’espoir d’une grande écurie française prolongeant l’épopée Ligier. Fin 2001, le rideau était tiré. Pourtant, d’autres ont su survivre. En 1993 qui aurait prédit un avenir à Peter Sauber et à ses troupes suisses ? Au fil des ans, Sauber s’est fait piquer les soutiens de Ford (par Stewart), de Red Bull, de Petronas (par Mercedes). Sauber ne s’appelle plus BMW, parti avec la crise comme étaient partis Jaguar, Honda et bien d’autres. Mais Sauber est toujours là et c’est sur une Sauber -BMW à l’époque- que Sebastian Vettel a marqué son premier point, au GP des USA 2007.  

 

Luc AUGIER

Photo @ Guy Le Page

www.le-page.net


 



13 pensées sur “Le billet de Luc Augier : GP du Brésil 2013

  • Excellente analyse de Luc Augier. Ce qui ne surprendra pas ceux qui connaissaient déjà ses écrits.

    Répondre
  • Totalement d’accord avec Luc Augier pour déplorer le manque d’élégance de Vettel et de ses patrons à l’égard de Webber. Mais le mot « élégance » ne fait-il peut-être plus partie depuis longtemps de la F1…

    Répondre
  • Webber, n’aurait il pas été mortifié que Vettel ait eu cette « élégance »?

    Répondre
  • Effectivement, je ne sais pas si Webber aurait apprécié mais pendant les derniers tours du GP j’ai moi aussi imaginé un geste chevaleresque de Vettel qui aurait ainsi donné un peu d’épaisseur à son personnage, mais le rêve a quitté cette F1.

    Répondre
  • Si Collins donna son volant à Fangio, Musso refusa de céder le sien.L’art et la manière,on n’a pas fini d’en débattre en F1 où le coéquipier est le meilleur ennemi.Mais Vettel quel formidable champion! Après sa victoire à Monza sur la Toro Rosso la messe était dite.

    Répondre
    • Wonderful story, reckoned we could combine a few unrelated information, nevertheless seriously worth taking a search, whoa did 1 find out about Mid East has got far more problerms as well

      Répondre
  • Moralement la balance de la classe penche complètement vers Webber. Mais celle de la vitesse pure est du côté de Vettel. C’est ainsi.

    Répondre
    • I’ve completely been enjoying this new look. I’m seeing it pop up in loads of places and it’s totally growing on me. I think painting your desk black would look sharp. Worst case scenario – if you leave the last bit unpainted and you don’t like it, all you have to do is paint the unpainted portions. Sounds like a win-win to me!

      Répondre
    • Between 8-12 a day. You should get a pack or two of newborn size and then several of the next size up for the first weeks. Usually the amount they use goes down as they get older. +3Was this answer helpful?

      Répondre
  • Ping :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.