Pau – Potins 2013

Jean Papon nous fait croire qu’il est allé à Pau pour les machines à pétrole. Nous le soupçonnons d’avoir fait le déplacement pour les casetas et leurs pommes percillées… Allez savoir pourquoi ?

Classic COURSES

 

grand prix de pau historique,jean papon

Chaque année le Grand Prix Historique de Pau présente de nouvelles voitures. Pour moi  la plus belle était, cette Ferrari 250 GT Drogo de 1963 (12 cylindres/3000cc) des Britanniques Larry et Nathan Kinch.

Toujours chez Ferrari, j’ai pu admirer le magnifique travail de restauration effectué sur cette Ferrari Dino de 1960 (6 cylindres/2500cc).

 

 

grand prix de pau historique,jean papon

Plus exotique et sortie du musée de Donington pour l’occasion, cette Scarab – Offenhauser F1 de 196O ( 4 cylindres/2500cc) .A son volant, et très à l’aise sur le difficile circuit Palois, le sujet de sa Majesté Julian Bronson remporta les deux manches du Trophée Argentin, devant les Italiennes.  (5)

Coup de projecteur sur la marque Scarab : dés ses 22 ans, le Comte Lance Von Haugwitz-Hardenberg-Reventlow (1936-1972) ; fils de la riche héritière Barbara Hutton (les magasins Woolworth), et de ce fait beau-fils de Cary Grant, puis du Prince Igor Trubetzkoy ; fonde son écurie  « Reventlow Automobiles Inc Â» , et fabrique ses voitures sous la marque « Scarab Â». Cette F1 issue des standards pour les compétitions  automobiles aux U.S.A, parait déjà dépassée lors de son apparition sur le vieux continent ; disposant encore d’un moteur à l’avant, alors que depuis plus d’un an la technologie du moteur arrière, initiée par  John Cooper domine la discipline.

 grand prix de pau historique,jean papon

La Scarab débute à Monaco, mais ni Lance Reventlow, ni Chuck Daigh n’arrivent à qualifier l’auto. Par curiosité Sterling Moss, prendra le volant et malgré tout son immense talent, ne parviendra pas à faire un chrono suffisant pour qualifier la voiture. En 1961 Chuck Daigh qui a racheté la voiture, et dispute quelques épreuves hors championnat, son meilleur résultat sera une 7e place lors du BRCD International Trophy, mais il cessera rapidement de courir, suite a un accident.

Il y a toujours un Argentin à Pau, cette année 3 pilotes avaient fait le déplacement : Eduardo.T.Salznan, sur Bugatti 51 de 1930 ; et l’équipage Daniel Thomas Caggiano ( de la région d’Arrecifes, voir M.D.S)  et Jose Juben Zanchetta sur Osca S de 1957 (  cylindres/1500cc) 

grand prix de pau historique,jean papon

Officine Specializate Construzione  Automobili, fondée en 1947 dans la banlieue de Bologne par Bindo, Ettore et Ernesto Maserati, 10 ans après la vente de la marque Maserati à la famille Orsi. En 1962, les frères Maserati vendront les restes de la société OSCA au Comte Agusta, qui l’intégrera à la MV Agusta Motorcycle Company. Osca disparaitra complètement en 1967.

Pendant la durée des 2 GP de Pau (historique, et le week-end suivant moderne), il existe une institution incontournable « Les casetas Â» ces bars /restos éphémères, où les Palois, spectateurs, participants, se retrouvent dès l’heure de l’apéritif, et jusqu’à tard dans la nuit, pour partager Tapas, foie gras, Jurançon, Baste, ou comme chez Fabrice, le dynamique patron de Â« La Table d’Hôte Â» pour se régaler avec son tournedos au foie gras et pommes persillées, dès la fin du match de rugby.

Alors……….rendez vous a Pau, l’année prochaine ?!

Video @ Joebarteam55

 

Jean PAPON

Photos @ Jean Papon

2 pensées sur “Pau – Potins 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.